CORPUS NOSTRADAMUS 16 -- par Patrice Guinard
 

Almanach pour l'an 1555
 

Note du 13 décembre 2011. Je résume et reprends l'imbroglio des publications pour l'an 1555. Nous avons une pronostication imprimée, récemment redécouverte, la Pronostication pour l'an 1555 (CAT Ruzo-Swann, Avril 2007, n.2), qui est une compilation de deux textes, forgée par Jean Brotot comme il l'explique dans une lettre à Nostradamus datée de "XII Cal. Octob. M. D. LVII" (i.e. du 20 septembre "1557" pour 1554 ; cf. CN 13). Nous avons deux textes dont des extraits sont publiés en 1589 par Chavigny dans son Recueil, et dont l'un est formellement attesté par Simeoni ("in eius Almanach praesentis anni M. D. LV") en 1555 dans son Interpretation du Monstre et qu'il est impossible de confondre avec la pronostication imprimée. Il était adressé à l'ami de Nostradamus, le gouverneur de Provence Claude de Tende dont une version allemande de la dédicace a été conservée en allemand sous forme de placard (cf. CN 17). En plus de la compilation, Nostradamus aura fait imprimer par Brotot ou par un autre imprimeur lyonnais (Antoine du Rosne ?) ses manuscrits initiaux, dont Chavigny nous a laissé des extraits, à moins que seul l'un deux ait été imprimé par Brotot, comme il le suggère dans sa lettre, et que l'autre soit resté à l'état de manuscrit, récupéré ou consulté par Chevigny chez Nostradamus. Que penser du mot du médecin alchimiste Alexandre de La Tourrete à Jean Morel, s'il n'est pas controuvé comme semble l'être la lettre de Nostradamus au même (cf. CN 43) ? Il pourrait s'agir de la même erreur de lecture sur l'année, cette fois inversée : "1554" pour 1557, et ces textes envoyés à Morel après la visite de Nostradamus, et non avant, ne seraient que les trois publications connues pour l'an 1557. [Je retrouve mon hypothèse d'avril 2006 (cf. infra en bleu)]. Les présages relatifs aux puissances politiques européennes appartenant à la pronostication (cf. CN 14, CN 56 et CN 101) apparaissent en rouge dans ma transcription.
 
 
ville d'édition : Lyon ?
éditeur : Jean Brotot ?
année : 1554

Simeoni: Interpretation, pp.15 & 79
Videl: Declaration, ff.C2v-D1r
Chavigny: Recueil, pp.45-54
Torné-Chavigny, "1870" [1871], pp.286-9
Chevignard: Présages, pp.241-251
 

D'après l'abbé Torné-Chavigny, la Pronostication pour 1555, contiendrait les sections suivantes : "Du Prim temps MDLV, De l'esté 1555, Automne, Hyver, De la France, Du Royaume et terre d'espaigne, 1555, De la Romanie 1555, De la Germanie. A la fin, on voit les Présages des douze moys de l'an 1555 et l'Almanach pour l'an 1555." (Nostradamus et l'astrologie, 1872, p.19). Chevignard en conclut que Chavigny, dans son Recueil, aurait scindé le texte en deux séries, afin de se conformer aux deux manuscrits initiaux envoyés par Nostradamus à son éditeur (Présages, p.32), ce qui pourrait corroborer partiellement les propos de la lettre II du Recueil des épîtres latines (cf. ce texte, CURA, avril 2006).

La question semble beaucoup plus complexe. En premier lieu, la supposée reconstitution de Chavigny ne cadre pas avec la structure habituelle des Almanachs et Pronostications de Nostradamus : les présages relatifs aux régions et puissances politiques européennes du temps devraient plutôt figurer dans la pronostication (cf. la Pronostication pour l'an 1553) ; en revanche les quatrains versifiés devraient figurer dans l'almanach.

En second lieu, on peut douter que le grand nombre de présages (298), transcrits par Chavigny pour l'année 1555, puisse tenir dans les quelques 32 pages de la Pronostication pour 1555. A titre de comparaison, Chavigny ne mentionne que 87 présages pour la Pronostication pour 1558, un opuscule de 24 pages, soit environ 3,6 présages par page, à comparer aux 9,3 présages par page pour 1555.

Qu'il y ait eu une imbrication inextricable entre les textes de 1555, suite à la décision de Brotot dont rend compte la lettre II du Recueil des épîtres latines, que Chavigny/Chevigny a probablement recopiée et peut-être arrangée à son goût, cela ne fait aucun doute. En revanche, Brotot écrit qu'il préparait une impression de l'autre texte, et l'existence d'une édition séparée de l'Almanach pour 1555 est très probable : d'abord parce que la dédicace au gouverneur de Provence a sans doute été imprimée dans une version française (cf. Ein Erschrecklich und Wunderbarlich Zeychen, CURA, avril 2006), ensuite parce qu'on peut penser, à travers le témoignage d'une lettre d'Alexandre de La Tourrete (Tourette) à Jean de Morel, datée du 12 décembre 1554, que l'Almanach pour 1555 est bien paru à l'automne 1554 : "Je vous envoye de nouveaulx almanachz, prognostications, et presaiges merveilleux de nostradamus en troys sortes" (lettre retrouvée par Gerard Davis en 1952, puis citée par Dupèbe, 1983, p.172).

En raison de ces témoignages divergents et faute d'avoir accès au texte de la Pronostication, on ne peut s'en tenir qu'à des hypothèses. La mienne est la suivante : Jean Brotot a imprimé deux textes, la Pronostication dont Ruzo a donné l'image en 1962 dans la revue des Cahiers Astrologiques, et un almanach que Brotot a peut-être intitulé Presages Merveilleux, s'il faut en croire le témoignage précédent, à prendre cependant avec précaution, sachant que ce Morel est devenu un adversaire de Nostradamus après l'avoir hébergé quelques jours durant l'été 1555.

L'essentiel reste que Nostradamus avait prévu deux textes pour l'année 1555, une pronostication et un almanach, même s'il est devenu aujourd'hui difficile de distinguer leurs contenus respectifs, que ce soit au vu des deux séries de présages laissés par Chavigny, ou à travers l'embrouillamini produit par l'imprimeur lyonnais.


 
 

Le texte de l'Almanach

JANVIER

V 1. La pleine lune sera le 7 à 6 minutes du matin (...) Ie n'ose declarer ce qu'adviendra ceste année (Videl, C4r)

1. Je veux affermer qu'en ceste presente année la France sera en grand trouble, pour ce qu'elle est en supreme degré d'excellence.

2. Nostre Gouverneur sera conspiré, en buvant sera surpris.

3. Le Pontife Romain doubteux, oraison prononcée. Le Senat fera permutation.

4. Neoclidas avec ses generaux sera desiré pour inepte superstition & servitude.

V 2. Plusieurs en contrefaisant prophetes seduyront le peuple (Videl, B2r)
 

FEVRIER

5. La cité des deux fluves, qui occupe la republique temporelle & spirituelle aura diverses sectes.

6. Celuy qui fait ses choux gras d'eux les soustiendra, pour n'estre privé de sa prelature.

7. Mais leur temps sera bien court & fort dangereux. Par nouvelletez d'effects seront faites seditions.

8. Les aprests maritimes se feront, seront levées compagnies entieres, & puis le 15 de May, pour la retrogradation de Jupiter, la plus part, comme legionnaires, se retirent à sa maison.

9. La cité du magistrat en luy demandant passage, sera doubteuse que par demi refus, soubs ombre de passage ne soit subvertie. Mais son revolu sera seur.

10. Les parties de Guienne, mesmes tous les confins des monts Pyrenez, seront assaillis. La foiblesse du Monarque du païs sera secourue.
 

MARS

11. Les lettres de l'ennemy seront apportées secretement, le contenu sera fort difficile à parfaire, ergo possibile [c'est donc possible]. O que le fait sera obscur !

12. Le Crocodile sortira de l'eau : les jours alegres seront tristes. La promesse sera grande de ce qu'il n'y a rien.

13. Seront celebrées feries de concorde.

14. Les terriens seront fachez par pestilence, famine & guerre.

15. Le grand Neptune de la Ligurie icy defaillir, mais en pulluler un plus grand.

16. Le second Neptune, qui plaint sa cité solaire, sera de retour : & nonobstant sa lointaineté prestera la main à son prochain sang Royal.

17. Son exigue force par mer dommagera la supreme classe, mais peu & exiguement.

18. Je me doubte fort que ne soyons proches d'une renovation de siecle, mesmes dans la plus part de l'Europe.
 

AVRIL

19. Icy gist la plus part d'un grand hazard entre deux Monarques, si ma supputation est juste.

20. Prince estrange parlera par interprete, & fera entrée en sa nouvelle terre.

21. Nouveau Prince, grande assemblée de peuple, & nouvelle secte.

22. La feste du fils de Neoclidas pullulera sur la secte Plutonique de parfaite equité & droiture.

23. En ces jours icy prefix est fort dangereux que ne soit unus pastor & unum ovile [un seul berger et une seule bergerie].

24. Sera dit à l'Empereur, Sis licet invictus, tibi dico Carle, cavebis [Bien que tu sois invaincu, je te le dis, Charles, tu seras sur tes gardes], & autres semblables pasquils seront dits aux deux Monarques. Ce qu'au siege du grand Pontife Romain sera sceu le 27. jour apres qu'aura esté fait & prononcé.
 

MAI

25. L'Italie indignée. Prince estrange revolté. Sylla & Marius arrivez. Sectes en sedition.

26. Les Princes & Monarques auront emprunté les oreilles de Midas. Ceux de Thessalie n'auront point de cours, mais ne seront que diffamations & flateries, & plusieurs infirmitez.
 

JUIN

27. Les Princes seront esmeus d'une efrenée cholere. L'intention de l'un sera bien frustrée plus que de la moitié. Le Terme luy fachera tant qu'il luy semblera advis qu'il ait affaire à un Marcellus, ou à un Fabius.

28. Celuy qui sera entre deux mers environné fera si bien son devoir, qu'il ne luy restera que le surnom de Pyrrhus.
 

JUILLET

29. Celuy qui avoit entrepris de faire un cas fort enorme contre la Royale magesté, sera surpris, & sa conjuration maligne ne sortira en effect, sinon à sa grande confusion & ruine.

30. Le Roy se gardera de quelcun ou plusieurs de sa Cour, qui ne pourchassent que de faire ce que je n'ose mettre par escrit [selon que les astres acordez à l'occulte philosophie demonstrent]. (Videl, C4r)
 

AOUT

31. Le grand Neptune ne peut passer plus outre dans ce mois, & les deux qui s'ensuivent, qui est de son cours le dernier.

32. Les deux Scipions feront grand appareil, leurs forces seront invincibles.

33. Le vaillant Pyrrhus Gaulois fera à la fin de ce mois & les deux qui s'ensuivent grands faits d'armes.
 

SEPTEMBRE

34. Seront faits des assaults bien terribles.

35. La magesté du Roy n'aura gueres loisir de manger en repos, pour les continuelles nouvelles d'un païs & d'autre.

36. Quelque grand Seigneur sera accusé envers son Prince royal par excez de tyrannie.

V 3. Se fera pour seur une aspre & dure bataille (Videl, C2v)
 

OCTOBRE

37. Sectes damnables, heresies & superstitions, dont plusieurs se trouveront loin de leur compte.
 

NOVEMBRE

38. Nouveaux Gouverneurs pires que Denys le tyran en la Cour royale, persuaseurs contre l'immortalité de l'ame, & de la divine puissance de Dieu.

39. Haine & guerre mortelle entre deux Monarques, & le regne Macedonique estre de retour.

40. Sera assaillie une partie limitrophe qu'on n'eut jamais pensé, ou seront tuez femmes & enfans : les gardes seront deceus.

41. Les Barbares ne cesseront de dommager la Chrestienté. Le mal sera si enorme, que les captifs & le sang injustement sacrifié criera justice aux Monarques de Jesus Christ.

42. Les païsans seront endommagez des gensdarmes à cause de l'avarice du Monarque.
 

DECEMBRE

43. En la Cour royale seront faits grands deplaisirs. Le pere dira, O infelix fatans ! [O malheureux prophete !] plus tost devoir mourir le pere. Et ceci sera transferé au mois de Jun et Jullet passé.
 

DE LA FRANCE

44. Ceste année 1555 & quelques de surplus le grand & inestimable regne Gaulois, comme chef jadis & vertice de l'univers & son souverain moderateur seront constituez au plus haut & supreme degré d'honneur, de gloire & d'immortelle posterité.

45. Et qu'il soit vray, l'on verra infailliblement la triple couronne estre bien proche, de sorte que Brennus son successeur, qui jadis mist les Romains en extreme necessité, ne fist jamais tel cas au fait bellique que fera cestuicy : reduisant ses copies & exercites à la mode du siecle Macedonien.

46. Et doit prosperer tout le regne en si grand honneur et felicité, qu'on verra & congnoistra quel est le parfait sang Troyen.

47. Et non content de ce, la vraye prosopopée de Mars prosperera si avant es deux parties du monde immuables, tant devers le midy que devers l'Aquilon qu'il sera non seulement temperateur de tout le regne Gaulois, comprises la Celtique, Belgique & Aquitanique, mais aussi par la victoire Germanique sera surnommé Henricus Caesar Germanicus Augustus. Sed parta tueri, Hoc opus hic labor est [Mais garder ses conquêtes, c'est là toute la difficulté de l'ouvrage].

48. Davantage en peu d'ans on viendra à preferer le sang martial Troien son successeur issu, & chantera l'on par l'univers esse sub Francigenis undique Germaniam [partout la Germanie est soumise aux Français].

49. Capitaines & soldats tous unanimes & d'un franc vouloir essayeront ceste année d'un naturel instinct abandonner leur sang pour amplifier le regne & venger les injures de leurs superieurs.

50. On dira jamais n'avoir veu tant de monde assemblé, & le païs abonder en tous biens & triompher plus que jamais. Combien que soyent apparentes quelques pertes : mais c'est peu de prins.

51. Vray est que le menu populaire sera vexé de plusieurs & insupportables oppressions : mais le tout ne redondera qu'à l'honneur & augmentation du regne.

52. Quant à la Cour Royale, y avoir supreme joye & resjouïssance, conseil sage, meur & prudent, muni de Capitaines prests pour executer un prompt affaire.

53. Les Ecclesiastiques du regne devoir triompher grandement, & l'Esglise estre en plus haut degré que jamais.

54. Nous supplierons le souverain Seigneur Dieu qu'il nous veulle prester longuement le sang martial Troyen, & maintenir son regne en paix, union & concorde.
 

DE L'ESPAGNE

55. L'aerarium [trésor public] du Monarque d'Espagne sera si vuide & espuisé qu'il sera contrainct de faire comme Neron, soy convertir à rapines.

56. Du païs des Espagnes sortira innumerable peuple, & presques toutes les contrées unies passeront la mer.

57. Dans le printemps par quatre fois leur Seigneur doibt faire grandes pertes tant de personnes que de terroir.

58. Les pertes qu'il fera seront irreparables & telles qu'elles le destitueront de la plus part de ses entreprises. Et verra sa personne fachée.

59. Les habitans du principal regne seront grandement esmerveillez des defortunes & tardité de leur Monarque, lequel sera en continuel pensement : & cogiant & considerant les forces invincibles de son adversaire se trouvera exanime.

60. Quelques Monarques du midy & des fins des isles Britanniques tant seulement luy donneront aide & secours.

61. Quelque grande confederation se fera entre luy & d'autres pour aliener les Barbares de la Chrestienté.

62. Saturne qui de present est son principal Gouverneur fait apparoir iceluy estre impatient de labeur & de subtilité d'engin : & que ceste année il soufrira beaucoup de facherie.

63. Sa vie est encores bien longue. Sa plus grande felicité est à son Soleil levant, mais de present & à son Soleil couchant ne sera gueres felice.

64. Tout son terroir sera de maladies fort affligé, mesmes dans son camp. Et sera la famine en plusieurs parts de ses terres. Nous prierons Dieu les vouloir mitiger.
 

DE LA ROMANIE

65. Nostre saint pere le Pape, chef & Monarque de toute l'esglise Chrestienne, comprenant la cité de Rome jadis princesse du monde, de present faite maison, & toute la Romanie, sera ceste année en parfaite seureté, entendant de loin les affaires belliques.

66. Et nonobstant que son vouloir tende plus à un qu'à autre, si est ce que voyant les continuelles pilleries & ravissemens des Barbares contre les pauvres Chrestiens, s'essayera de tout son pouvoir, qui est grand, de mitiger les Princes Chrestiens & reduire à pacification.

67. Son vouloir toutefois ne se pourra bonnement parachever : voyant mesmes que les habitans & tous ceux d'alentour s'essayeront de vivre à la façon & mode ancienne du paganisme, bien que la plus part seront adonnez à religion.

68. La personne de sa Sainteté ne doit ceste année soufrir nul cas estrange, hors mis quelques nouvelles d'un de son proche sang, dont beaucoup s'en fachera dans l'esprit.

69. Son regne est encores beaucoup durable, sinon qu'il est menacé d'un aspect melancholique à la face.

70. En aucuns endrois de la Romanie se dresseront quelques bandes secretes, avec grande abondance de thresors, secourant à un des guerroyans. Combien que tout son effect sera employé à la pacification des regnes.

71. Quelque pache amphibologique se traitera, qui sera entendu d'une sorte, & ses effects seront tous contraires.

72. Devant la fin du printemps quelques copies s'approcheront.

73. Le Lion ne verra nullement les imitations du Senat & peuple Romain.

74. Le conseil du siege Papal : sera saint & juste d'envoyer le Jubilé, comme plus convenable. Les portes de Paradis seront reserées par jeusnes & oraisons.

75. Depuis le temps de Honorius jusqu'à present Rome n'a imité si bien son antique Rome qu'elle fait aujourd'huy.

76. Les faits Gothiques & Barbares se commenceront à rejetter, non eslongnez de Rome, comprenant l'Italie.

77. Grand tumulte bellique sera redressé pres du Thesin & du Po, & seront donnez de grands conflits.

78. Là sera donné un second camp Pharsalique. Les estrangers y soufriront beaucoup, ceux du païs auront du meilleur, & auront le tout à leur souhait.

79. Semble que toute la Papauté sera fort adonnée & adherera à son devoir, pour soustenir la democratie, nul ne s'y voudra employer.

80. Quelques droits papaux seront ostez à nostre saint Pere eslongné de son regne.

81. Il aura d'ennemis beaucoup & de grands personnages : & entre autres un qui ne sera gueres eslongné de luy : & en seront plusieurs en aguets, & en entendra.

82. Du portement de sa Sainteté, il travaillera de quelque mal secret sur sa personne, qui par saisons de temps le fachera.

83. Luy a esté promis beaucoup plus qu'il n'atteindra.

84. Et des païs estranges feront peregrinations pour voir quelque cas outre la cité.

85. Dieu le veulle inspirer, afin qu'il puisse moderer tellement les Princes Chrestiens que nouvelle guerre soit dressée contre les Infidelles. Ce que ne se pourra parachever.
 

DE LA GERMANIE

86. La grande Gaule Celtique comprenant la haute & inferieure Germanie, comme la vraye poitrine & estomac de Mars, ceste année sera conservée en ses anciennes coustumes & modernes loix.

87. Combien que seront plusieurs contrées & regions, qui se facheront de leur nouvelle religion : que sera cause qu'ils s'essayeront de reprendre leur premiere loy Chrestienne.

88. Seront aussi en leurs principales citez qui tiendront leur premier faction, & plus le paganisme que le Christianisme.

89. Et seront r'alliez quelques uns qui damneront grandement leur façon de vivre, rejettans la damnable invention de Psischus, mais à cause que la plus part des principaux n'y seront adherans, le fait pour ceste année ne se peut parachever.

90. Seront plusieurs de leur nation qui seront adonnez à lointaine peregrination, à sensualitez, à ingurgitations, pour abonder de tous vivres de ce monde.

91. Au commencement de printemps sortira peuple innumerable bellique & passera les mers, pour aller secourir leur ancien païs, qu'ils auront perdu.

92. Plusieurs de leurs principales contrées voudront translater leur principauté à autre Prince & Monarque, mais les Principaux Electeurs en une partie ne s'accorderont du tout.

93. Viendra aussi grand nombre de gens au païs de France abandonner leurs personnes pour le secours Royal.

94. Les grandes citez de la Germanie, mesmes inferieure & de la haute aussi, s'essayeront de recongnoistre le saint siege Apostolique, & estre reduits à leur pristin estat : mais leur magistrat estant regi & gouverné par personnages doctes & sçavans, rien ne sera accompli sans la deliberation de grand & honorable conseil.

95. Copies Germaniques passeront aux Italies : mais ne leur est promis point de retour en leur païs.

96. En icelle Germanie sont personnages sçavans au fait celeste, s'ils voyent ce que je voy, trouveront mon dire contenir ample & parfaite verité.

97. Prion [sic] le Seigneur du monde qu'il les veulle conserver en prosperité, & reprendre ce qu'ils ont laissé, pro auro plumbum [à la place de l'or, du plomb].


 

Commentaires sur le texte de Nostradamus

PP 0 : selon Videl, Declaration, f. C4r

PP 2 : Dans sa note marginale, Chavigny rapporte une anecdote relative au gouverneur de Provence, qu'il reformule ainsi quelques années plus tard : "Retounant de Lyon ceste mesme année pour aller en Provence, se mist sur le Rhosne, advint que le bateau s'enfonçant ledit Comte tomba dans l'eau jusqu'au menton & en beust son soul. Ce que nostredit Prognostiqueur luy avoit predit auparavant." (Janus, p.41 pour 42). Ce présage est important car il semble devoir être attribué au dédicataire de l'almanach. Mais d'où Chavigny tient-il son anecdote? On notera encore une curieuse coïncidence : l'erreur de pagination dans le Janus pour le quatrain relatif au comte de Tende (qui aurait été forgé par Chavigny) et l'anecdote mentionnée ci-dessus, l'erreur de date de la lettre 2 du Recueil des épîtres latines (probablement colligé par Chavigny lorsqu'il était secrétaire au service de Nostradamus), et le numéro 442 attribué à ce présage par Chavigny dans sa compilation, qui n'est autre que le présage 2 de la seconde série de présages pour 1555 -- comme si Chavigny voulait attirer notre attention.

PP 4 : Neoclidas, personnage non identifié, dont on retrouve le fils au présage 22. De même Psischus au présage 89.

PP 19 : Il ne semble pas que Nostradamus ait annoncé (ou voulu annoncer) la mort exceptionnelle de deux papes à près d'un mois d'intervalle (Jules III le 23 mars 1555 et Marcel II le 30 avril 1555), comme il l'a fait assez clairement pour Pie IV une dizaine d'année après (cf. le témoignage d'Hubert Languet, CN 104). Cependant le premier présage d'avril conservé par Chavigny est troublant, par sa situation entre les deux décès pontificaux et parce qu'il reprend le même verbe "gist" d'un présage écarté par Chavigny de son Recueil et qui figure dans la Pronostication pour la même année : "ceste annee, & 1556 où gist le fait ecclesiastique" (Pronostication, f. C3r).

PP 21 : Chavigny cite un présage ressemblant "faict sur l'an 1555" : Le nouveau Prince sur grande assemblee de peuple regnera de parfaite equité & droiture. (Pléiades, p.8)

PP 23 : "unus pastor & unus ovile" dans le texte imprimé de l'almanach (corrigé par Chavigny), selon Videl (f. C2v).

PP 28 bis et 30 bis : Gabriel Simeoni, ami et correspondant de Nostradamus, mentionne deux présages, non mentionnés par Chavigny et extraits de l'almanach pour 1555, l'un pour juin : "NAISTRE MONSTRES PRODIGIEVX, ANCIENNES LOIX ET COVTVMES DES ROMMAINS OBSERVEES.", l'autre pour la pleine lune du 10 juillet (passage relevé et traduit par Brind'Amour, 1993, p.24) : "De huius Monstri evulgatione videtur iterum innuisse (quamuis ab Indis proditurum affirmet) supra nominatus Michael Nostradamus, ubi circa plenilunium diei X Mensis Iulii 1555 vaticinatus, sic ait. Un animal d'etrange facon sera apporté des Indes pour faire present aux Gaulois, lequel sera d'une inusitée fraieur, & donnera trouble non pareil au peuple. (in Interpretation Greque, Latine, Tuscane & Francoise, du Monstre ou Enigme d'Italie, Lyon, Jean Brotot pour Antoyne Voulant [Antoine Volant], 1555, ff. B6r, p.15 et K4r, p.79). Le privilège est daté du 13 juin 1555, la dédicace au pape Paul IV, récemment élu, est datée du 15 juillet 1555. Cet opuscule très soigné confirme l'existence de l'almanach pour 1555.

PP 30 : Videl complète ce présage dans sa Declaration : selon que les astres acordez à l'occulte philosophie demonstrent. (f.C4r). Il cite aussi le présage 18 (ff.C2v et D1r), le présage 23 (f.C2v), et pour les mois de septembre et octobre : Se fera pour seur une aspre & dure bataille, non relevé par Chavigny. Videl ne cite aucun présage de la Pronostication pour 1555.

PP 44 : Mentionné par l'abbé Henri Torné-Chavigny dans ses Lettres du Grand Prophète, ainsi que d'autres présages (pp.286-9).

PP 47 : Hoc opus hic labor est (Virgile, Énéide, 6.129).
 
 
 

Retour à l'index

Bibliographie

Retour Nostradamica

Accueil CURA
 
 http://cura.free.fr/dico-a/604A-alm1555.html
 02-04-2006 ; last updated : 24-10-2014
 © 2006-2014 Patrice Guinard