CORPUS NOSTRADAMUS 56 -- par Patrice Guinard
 

La redécouverte de la Pronostication pour l'an 1555
(contenant la publication inédite de la préface, des quatrains, et d'un tiers des présages)
 

Note 23/04/2007 : Cette étude complète et corrige mes précédents articles consacrés à ce texte (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 14 et 15). La vente aux enchères, ce jour, de certains des plus beaux fleurons des collections du regretté Daniel Ruzo, le meilleur connaisseur des différentes éditions des oeuvres de Nostradamus, et qui ne craignait pas de risquer des interprétations et un modèle de compréhension du texte prophétique -- mais on lui pardonne ses erreurs, car seules restent impardonnables la surdité spirituelle et l'improbité intellectuelle, autrement dit la tare psycho-mentale qui sclérose les mentalités modernes gangrénées par la peur et la soumission aux idéologies, et enserre les esprits pseudo-rationalistes étriqués dans la moiteur des autorités, des fonctions et des connaissances illusoires qu'ils se reversent mutuellement, -- permet de prendre connaissance de textes essentiels bouleversant les consensus plus ou moins partagés. J'ai pu obtenir à cette occasion -- et j'en remercie le responsable de la vente publique -- divers extraits de ces textes, lesquels confirment certaines suppositions que j'avais formulées dans de précédentes études, relatives à cette Pronostication pour l'an 1555, et d'autres concernant la Pronostication Volant / Brotot pour l'an 1562, laquelle est manifestement un faux, comme est controuvée sa dédicace au "Chevalier d'un vray zele".
 

J'avais émis l'hypothèse le 2 avril 2006 que Jean Brotot, d'après une lettre incorrectement datée, avait mélangé les textes de l'almanach et de la pronostication que Nostradamus lui avait envoyés, qu'il avait inséré les quatrains dans la pronostication alors qu'ils étaient initialement destinés à l'almanach, et que le texte originel du premier quatrain de l'oeuvre versifiée devait ressembler à la version que j'ai donnée (commençant par "L'ame presage", conformément aux indications que Ruzo avait formulées dans un texte que j'avais antérieurement publié au CURA), et non à celle qui traînait d'éditions en rééditions depuis le début du XVIIe siècle jusqu'à la publication en 1999 par Bernard Chevignard des variantes édulcorées de Chavigny. J'avais aussi conclu, contre toutes les versions jamais imprimées, qu'il fallait remplacer la virgule à la césure du dernier vers par deux-points, afin de parvenir à la compréhension de cette première et essentielle pièce qu'est le quatrain inaugural de toute l'oeuvre prophétique. L'ensemble de ces suppositions se trouvent confirmées, et je joins l'image de ce premier quatrain, laquelle corrobore mon analyse.
 
Pronostication pour l'an 1555, quatrain de l'année

 

Nostradamus signale l'existence de ses almanachs et pronostications pour les années précédentes (dont ceux et celles pour les années 1553 et 1554 sont attestés) : "comme avons noté en noz almanachz & presages" (f.A3r). Notons qu'il emploie aussi le terme "présage" pour désigner, non plus ses opuscules, mais les quatrains versifiés (Presage en general, Presage de Ianvier, etc), et par conséquent, encourage lui-même la confusion qui sera celle de ses exégètes.
 
 
Nostradamus, Pronostication pour l'an 1555, f.A1v Nostradamus, Pronostication pour l'an 1555, f.C4v

 

La préface de l'ouvrage est datée du 27 janvier 1554 (nouveau style). Nostradamus adopte dans ses publications annuelles un calendrier commençant au premier janvier (et non à Pâques), qui ne sera effectivement adopté en France qu'après sa mort. Dans les présages concernant la Romanie, un avertissement assez explicite sous forme de prière pourrait s'appliquer aux décès successifs des papes Jules III et Marcel II en mars et avril 1555 : "qu'il luy plaise de vouloir contregarder le chef de l'eglise Vaticane, mesme ceste annee, & 1556 ou gist le fait ecclesiastique" (f.C3v).
 

Ma transcription du début et de la fin de la pronostication à partir de l'exemplaire ayant appartenu à Daniel Ruzo, couvre environ la moitié du texte. Hormis pour la page de titre et pour les majuscules, je transcris le document avec les conventions habituelles (ajout d'apostrophes, restitution des i et j, des u et v, indistinction du s court en fin de mot et du ƒ long à l'ancienne), sans les abréviations (tildes sur les voyelles, qui, que, par, pre, pro, us, etc), et sans les ligatures typographiques. Cependant, pour plus de lisibilité et contrairement à mes autres transcriptions, j'accentue les terminaisons en /é/ ou /és/ (comme dans "cité" ou "raliés") et marque l'accent aux vocables , , et à, presque toujours absent. J'ajoute quelques majuscules à des noms propres, surtout de pays, de vents et de signes zodiacaux, et après les points lorsqu'elles sont manquantes, mais ne corrige pas certaines fautes d'accord, ou aujourd'hui considérées telles ("leur personnes", "leur nations", etc). Enfin je transcris les quatrains en italiques.
 

Toulouse, 23 avril 2007
 
 
 
P R O G N O S T I C A T I O N
nouuelle, & prediction por-
tenteuse, pour Lan
M. D. L V.

Composee par maistre Michel Nostradamus,
docteur en medicine, de Salon de Craux en Pro-
uence, nommee par Ammianus Marcelinus.
S A L V V I V M.

Dicata Heroico praesuli D. IOSEPHO des Panißes,
Cavalißensi praeposito.

A Lyon, par Iean Brotot.

A  M O N S E I G N E V R  L E  R E V E
rend Prelat monseigneur Ioseph des Panisses,
Prevost de Cavaillon, Primat du Conté,
& premier gentilhomme D'Avignon
M. Nostradamus son obeissant
serviteur envoye salut, ac-
croissement d'hon-
neur, vie longue
& felicité.

Mon seigneur tout ainsi que par les siecles passez jadis une cha-
cune art par celuy qui la trouvoit estoit en honneur & reve-
rence, obtenant le premier degré de dignité prerogative sus les
humains, & celuy qui une doctrine par artifice de sens inven-
tée, & par l'injure du temps presque obliterée venoit à susciter, n'estoit te-
nu de moindre estimation qu'estoient les inventeurs de ceste. Mais vrayement
si les inventeurs des ars tant liberales que mechaniques sont estés mis au nom-
bre des dieux immortelz, & ceux qui des profons abismes ont suscité les ars
celestes ademy ensevelies sont dignes d'estre inserez en la chronologie de per-
petuelle recordation : d'autant plus sont dignes de plus de gloire immortelle
les seigneurs & MECOENATES, qui de tout leur pouvoir, vouloir, & sa-
voir ont maintenu, chery, honnoré & prisé les inventeurs & preservateurs
d'icelles : comme veritablement a esté vostre illustre & heroique nobilité : &
non tant seulement de fait, mais davantage voz manoirs patents & ouvers
à toute personne digne de philosopher en la face d'un autre Cyrus, & avez
soutenu & alimenté plusieurs, que nul de vostre cité n'a sceu peu vallu d'a-
voir poursuyvi une telle eternelle gloire, que m'a esmeu prendre une hardiesse
vous cognoissant estre plus que le papier ne fait apparoir, consacrer la Pro-
gnostication de l'an 1555 que pour ne facher vostre magnificence, ne veux
rien inserer icy que le voeu que je fay, vous desdiant le present Ephemeris,
aiant declaré par les quatre temps de l'annee, & les regions & regnes mesmes
de l'Europe, & les moys de ce que les astres m'ont fait cognoissance, com-
bien que pour ne espoventer le peuple je n'ay pas voulu inserer tout ce que

[A1v]


possible n'adviendra. Remettant le tout soubz la puissance & protection de
Dieu le createur, ou tout vivant tient sa ferme foy, & esperance. Vous sup-
pliant mon seigneur qu'il vous plaise de recevoir le fruit d'un petit champ ru-
ral & agreste, que un de voz bien aymez vous offre. Priant à I E S V S & sa
glorieuse mere vous vouloir maintenir en santé, prosperité heureuse & lon-
gue vie. De Salon ce 27 Ianvier 1554 pour l'an 1555.

 

Du Prim temps. M. D. LV.

Primtemps ceste annee 1555 commencera le 11 de Mars
le Soleil entrant au premier point de Aries 0 deg. 22 mi.
la Lune en l'escorp. 4 deg. 24 mi. Saturne en Aries 2 d. 29
mi. Iupiter en Scorp. 1 d. 40 m. Mars en Virgo 1 d. 46 mi.
Venus en Pisces 21 d. 45 m. Mercure en Pisces 21 d. 23 mi.
Lune par jour & par heu. que le tout accordé en son prin-
cipe obtiendra de qualitez contraires à sa nature & quali-
té : pour cause des vents insolites, qui regneront, faisans un
autre temps, combien qu'il sera chaut, humide, aiant quel-
que bien peu d'humidité refrigerante par petites pluyes de-
struites par vent, qui ne aura de chaleur : mais telles dispo-
sitions de temps se convertissant en humidité attrempee,
& sera maladif, abondant en pluresies, toux, mal de gorge,
squinances, gravelles, doleur de joinctures, mal de ventre,
de teste, & d'estomach, mille autres facheries au corps hu-
main, qui ne seront de guieres moins detriment que les guer-
res qui seront en plus grand pouvoir & vigueur que ne fu-
rent jamais, dans le revolu de ce moys sont comprinses plu-
sieurs confuses & aenigmatiques aventures, ensemble le
moys venant, que s'il est vray de ce que les astres nous me-
nassent, je ne cuyde point que nous ne soyons à la fin du
dernier periode du monde : car au point de son entree le
temps sera froit, la terre imbibee par les frequentes pluyes,
que aura plus de froideur & humidité que de chaleur &

[A2r]


siccité : combien qu'il y aura plusieurs jours de fervente esté, &
non en temps oportun ne deu, tout le temps presque au
rebours du bien de la terre : vray est que les vents seront
propres aux navigans, mais leur bonté et prosperité doit
redonder à telle malice & juste captivité que seroit bon si
au createur estoit acceptable que le vent austral eusse te-
nu tout l'empire des mers de levant, pour le grand mal qui
s'appreste par tout le terme de ce primtemps : & non con-
tent de ce usurper ceste disgrace par coeurs envenimez,
une partie de l'esté. O quelle fureur sera entre barbare
nation, telle que oncques fut du temps de Tamburlans. La
grand playe que recevra la Chretienté, la guerre sera si a-
troce & furieuse qu'elle aye jamais esté : mais aux deux par-
ties du monde devers le midy et Septentrion la grande perte
à la plus part se voudra condescendre au prince Gauloys, la
part contraire est contente faire comme ceux de Sagonte avant
qu'estre subdite à Gauloys, non obstant que par une con-
junction du Soleil à Mercure dens ce prim temps seront
quelques legats & ambassadeurs dedans la France pour
contracter quelque parlement de paix, mais Annosa vulpes
non capitur laqueo. Et ne se accordera nul article, combien que
la plus part y consente. Devers la fin la pestilence sera dens
les exercites tant par mer que par terre. Ceux qui auront
prins payement & promis se revolteront & tourneront le
dos. La diversité du temps fera quelque empesche, mais
non obstant ne cesseront. On dira,
Quis furor ô Reges, ut vos ob vile lucellum,
Rixas & bellum solicitatis atrox ?
Ainsi plusieurs citez effrayees par tumultes belliques de
nuit abandonneront leurs terres, biens, femmes, & enfans
pour sauver leur vie, vrayement la prophetie de Iesuschrist
sera bien accomplie, Vae praegnantibus, & non tant seulement à

[A2v]


elles, mais à toute espece d'eage, que l'on dira, Solus homo si-
bi insidiatur. Et quelque peu passant le milieu du prim temps
passeront copies bien grandes de regions en autres. Plusieurs
pays seront spoliez, beaucop de femmes vefves. Par les
mers, d'une partie & d'autre, passeront classes plus remplies
de gens belliques que d'autres, seront faites pilles, & peu-
ple captif. La cité superbe sera surprinse : le siege du sou-
verain pontife ne sera sans effrayeur. L'entendement de la
grand potestat sera en trouble. Les deux citez celle de Iu-
piter & de Mars trembleront une autre foys. Brennus ne
fit jamais si grand frayeur aux meridionaux, que fera son
successeur à la nation Germanique & Italique. Vray est
que les pluyes en son commencement destourberont quelque
peu les semailles, & à la fin courront mortelles gelees, com-
me avons noté en noz almanachz & presages, devers la
Lombardie les locustes gasteront le legum. En France &
Guienne les chenilles, & autres afflictions de princes & sei-
gneurs pour n'avoir accomply le fait au souhait de l'intention
de son majeur sera fuytif, ne se pourra excuser. Le grand
prince dangereux d'estre prins. Grans talents d'or promis à
quelques explorateurs, qui usent de toutes langues pour
surprendre, mais leur inimitié est decouverte dens ce prim
temps, mais non sans extreme danger de leur personnes.
Les principales cités de France murmureront contre leurs
princes à cause des exactions, la France vuydee, l'Italie trou-
blee, la Germanie mutinee, l'Espagne à l'escoute, la Tur-
quie en esperance, Ex damno alterius utilitas. Dieu vueille par
sa grace que l'apparence que fait le dernier jour de Mars
soit veritable, & que celuy qui parlera au prince, Roy ou
monarque, que sera pour paix vienne en parfaite execu-
tion : mais il en demonstre un autre qui donne empeche-

[A3r]




[D E  L A  R O M A N I E]

& oraisons. Despuis le temps de Honorius jusque à pre-
sent Rome ne imitat si bien son antique Rome que de
present. Les fais Gotiques & barbares se commenceront
à rejetter, non esloignez de Rome, comprenant l'Italie,
grand tumulte bellique sera redressé pres du Tesin, & du
Po, seront donnez conflictz grands. Les estrangers y sou-
friront beaucop, sera donné un second camp Pharsalique,
ceux du pays auront du meilleur, ilz auront le tout à leur
souhait. Semble advis toute la papauté estre fort adonnee
adherant à son devoir, pour soustenir la democracie, nul
ne si [s'y] vouldra employer. Quelques droits papaulx seront
ostez à nostre saint pere esloigné de son regne, il aura des
ennemis beaucop, & de grands personnages, & entre les
autres en aura quelqu'un qui ne sera guieres esloigné de
luy, & en seront plusieurs en aguets, par voye & entendra
du portement de sa saincteté, il travaillera de quelque mal
secret sus sa personne, que par saisons de temps le fache-
ra. Luy a esté promis beaucop plus qu'il ne attaindra. Des
pays estranges feront peregrinations pourveoir quelque
cas oultre la cité. Nous prierons un chacun le createur du
monde, & son filz Iesuchrist avec sa glorieuse mere qu'il
luy plaise de vouloir contregarder le chef de l'eglise Vati-
cane, mesme ceste annee, & 1556 où gist le fait ecclesiasti-
que, que Dieu le vueille inspirer qu'il puisse les princes chre-
stiens tellement moderer, que nouvelle guerre soit dressee
contre les infideles, ce que ne se pourra parachever, & qu'el-
le [sic] conserve en santé & vie longue.

D E  L A  G E R M A N I E.

La grande Gaule Celtique comprenant la aulte & l'in-
ferieure Germanie, comme la vraye poictrine & estomach
de Mars. Ceste annee sera conservee en ses anciennes co-

[C3v]


stumes & modernes loys : nonobstant que seront plusieurs
contrees & regions, qui se facheront de leur nouvelle re-
ligion, & s'essaieront de reprendre leur premiere loy Chre-
stienne, & en seront plusieurs de leur nations qui seront a-
donnez à lointaine peregrination. Seront aussi en leurs prin-
cipales citez qui tiendront leur premiere faction. Et seront
raliés quelques uns qui damneront grandement leur fa-
con de vivre, rejetant la damnable invention de Psischus :
mais à cause que la plus part des principaux n'y seront
adherans : le fait pour ceste annee ne se peut parachever.
Vray est que la pluspart des plebeyens vouldront retour-
ner suyvant plus le paganisme que le Christianisme.
Et seront adonnez à sensualitez, à ingurgitations, & se-
ront abondans de tous vivres de ce monde, tant de be-
stail que de tous fruictz de la terre, que leur abondera du
tout, & ce commencement de Primtemps doit sortir in-
numerable peuple bellique passer les mers, & aller secou-
rir leur ancien pays qu'ilz auront perdu : combien que plu-
sieurs de leurs principales contrees vouldront translater
leur principauté à autre prince & monarque : mais les
principaux electeurs en une partie par quelques accords
astronomiques ne se accordent du tout. Viendra aussi
grand nonbre [sic] de gens au pays de France abandonner leur
personnes pour le secours Royal. Les grandes citez de
la Germanie, mesmes inferieures, & la haulte s'essaieront
de recognoistre le saint siege Apostolique, & estre re-
duictz à leur pristine estat : mais leur magistrat sera regi
& guberné par personnages doctes, & savantz que rien
ne sera accomply sans la deliberation de grand & hono-
rable conseil. Les copies Germaniques que passeront aux
Italies : mais ne leur promet point de retour en leurs pais

[C4r]


sont personnages savants au fait celeste, s'ilz voient ce que
je voy, trouveront mon dire contenir ample & parfaicte
verité. Nous prierons à Dieu le Seigneur du monde qu'il
les vueille conserver en prosperité, & reprendre ce qu'ilz
ont laissé, pro auro plumbum.

Des douze moys de l'an 1555.

Presage en general.

L'ame presage d'esprit divin attainte,
Trouble, famine, peste, guerre courir,
Eaux, siccité, terre mer de sang tainte :
Paix, trefve, à naistre : Prelats, Princes mourir.

Presage de Ianvier.

Le gros Erain, qui les heures ordonne,
Sus le trespas du tyran cassera
Pleurs, plainctz, & riz, eaux, glace pain ne donne.
V.S.C. paix. L'armee passera.

Ianvier sera pleine Lune le 7 à 8 heures 35 mi.
en Cancer, attrempé, puis pluyes, neiges, vents
glaces : mauvais temps. Dernier quart le 15 à
13 mi. en Libra, froit & sec, tendant à mauvais
temps du tout de froidure, gelees & pluyes. Nouvelle
lune le 22 à 14 h. 42 min. en Aquarius, pluvieuse passant
la queue du dragon. Premier quart le 29 à 6 chaut, humi-
de, peu attrempé, avecq brouillats espés, vents & neiges.

Presage de Fevrier.

Pres du Leman la frayeur sera grande.
Par le conseil, cela ne peut faillir,
Le nouveau Roy fait apprester sa bande,
Le jeune meurt, faim, peur fera saillir.

Fevrier sera pleine lune le 6 à 3 heures 4 mi. en Leo, at-
trempé : mais vents froits & brouillats. Dernier quart le 14

[C4v]


à 5 heures 2 mi. s'approchant de la teste du Dragon, en Sa-
gittaire, qui sera mauvaise du tout par temps de froidure,
fluves prins, catharreuse. Nouvelle Lune le 21 à 24 mi.
opposee à Mars en Pisces, qui sera du tout humide,
aiant quelque attrempement tendant à bon. Premier quart
le 27 à 19 min. à la teste du dragon, en Virgo, chaude, humi-
de, moderee, fort pleuritique, faisant copies & assemblees.

M A R S  1555

O Mars cruel, que tu seras à craindre :
Plus est la faulx, avec l'argent conjoinct,
Classe, copie, eau, vent, l'ombriche ceindre,
Mer, terre, trefve, l'amy à L. V. c'est joinct.

Mars sera pleine Lune le septiesme à 21 heure 11 minu.
opposant à Venus en Virgo, chaude, humide, vents, temps
muable. Le dernier quart le 15 à 19 minu. à la queue du
Dragon, en Sagittarius, froide & seiche, tournant mauvais
temps. Nouvelle lune le 22 à 9 heu. 12 minutes, par conjun-
ction de Mercure en Aries, finissant mauvais temps, avec
brouillatz. Premier quart le 29 à 10 minutes, à la teste du
Dragon, en Cancer, chaude, humide, temps attrempé, froid.

A V R I L

De n'avoir garde seras plus offensé,
Le foible fort, l'inquiet pacifique.
La faim on crye, le peuple est oppressé :
La mer rougit le long fier & inique.

En avril pleine Lune le 6 à 13 heures 38 minutes, en
Libra sera froide & seiche pleine de brouillatz, quelques
pluyes, & rosee pruineuse. Dernier quart le 14 à 4 mi. en
Aquarius pluye, brouillatz, temps muable, donnant conseil
bellique. Nouvelle Lune le 20 à 18 h. 1 mi. en Aries, chau-
de, humide, tendant à bon temps, dangereux brouillats.

[D1r]


Premier quart le 28 en Leo, hors de danger les gelees
mais temps frais, portant signe de petit brouillats.

M A Y  2555 [sic]

Le cinq, six, quinze tard & tost l'on subjourne,
Le nay sans fin, les citez revoltees :
L'heraut de paix 23 s'en retourne,
L'ouvert. 5 serre : nouvelles inventees.

May pleine Lune le sixieme à trois heures 45 minutes
froide & seiche, jours d'hyver, & dangereux de gelee, vent
empeschant, nubileux. Dernier quart le trezieme, à 10
minutes, finissant l'hyver : tendant à chaleur esmouvant guer-
res, maladies : fortes rosees. Nouvelle Lune le vintieme
à trois heures 10 minutes, à la teste du Dragon : chaude &
seiche muable, opposant à Iupiter, & Venus, variable.
Le premier quart le 27 à 19 minutes, conjointe à Mars
en Virgo, chaude & seiche : faisant mutation de tout temps.

I V I N G  1555

Loing pres de l'urne le maling tourne arriere,
Qui au grand Mars feu donra empeschement,
Vers l'aquilon, le midy, la grand fiere,
Flora tiendra la porte en pensement.

Iuing sera pleine Lune du tout eclipsee presageant la
mort de princes le 4 à 15 heures 28 minu. à la queue du
dragon en Sagittarius, qui sera par vents & petites pluyes
frais. Dernier quart le 11 à 13 minutes, opposant à Mars
en Pisces encores fresche : mais tendant à chaleur ardente,
& siccité. Nouvelle Lune le 18 à 13 heures 30 minutes
à la teste du Dragon en Virgo, chaude & seiche febrici-
tante, epidimique, muable, venteuse.
Premier quart le 26 à 12 minutes en Libra, opposant
à Saturne, pluvieux : frais, temps muable, avecques ar-

[D1v]


dente seicheresse.

I V I L L E T  1555

Huit, quinze & cinq quelle desloyauté
Viendra permettre l'explorateur maling :
Feu du ciel, fouldre, peur, frayeur, papauté,
L'occident tremble, trop serre vin Salin.

Iuillet sera pleine Lune le 4 à 1 heure 16 minutes, en
Capricorne, que sera fresche & vents fors avecq pluyes,
ardeur & siccité febricitante. Dernier quart le 10 à 17
minu. par Iupiter opposant, chaut, humide, finissant heu-
re de maling effect, puis ardente. Nouvelle Lune le
18 à 1 heure 4 minu. conjointe avec Mercure, & autres
aspets de chaleur vehemente ardeur & seicheresse.
Premier quart le 26 à 4 minutes en Scorpius passant les
jours Caniculaires qui sera un peu fresche faisant tonnerre.

A O V S T  1555

6, 12, 13, 20, parlera la Dame,
L'aisné sera par femme corrumpu.
D Y I O N, Guienne, gresle, fouldre l'entame
L'insatiable de sang & vin repeu.

Aoust sera pleine lune le 2 à 9 heures 53 mi. en Aqua-
rius, pluvieuse, & vents australx & Septentrionalx tendant
à frescheur. Dernier quart le 9 en Virgo, & Mars en Scor-
pion, que fait jugement tonnerre, eclistres, chaut & sec, &
temps muable. Nouvelle lune le 16 à 18 heu. 4 minutes par
deux sextilz de Iupiter à Mars en Leo, que sera attrem-
pee : mais grande mutation de temps & pluyes. Premier
quart le 24 en Sagittarius, fresch, & humide. Pleine Lu-
ne le 31 à 18 h 11 mi. en Pisces, pluye, & là finissant piretique.

S E P T E M B R E  1555

Plorer le ciel, a il cela fait faire,

[D2r]


La mer s'appreste, Anibal fait ses ruses :
Denys mouillé, classe tarde, ne taire
N'a sceu secret, & à quoy tu t'amuses.

Septembre sera le dernier quart le 7 à 10 minu. à la te-
ste du Dragon en Virgo, chaut & sec, tendant à bon temps
tonnerres eclistres. Nouvelle lune le 15 à 8 h. 30 minu. en
Scorpio, froide & seiche, tendant à pluyes longues, tempe-
stueuses par jours moderés febricitante. Premier quart le
23 à 9 minutes par opposition de Saturne au Soleil passant la
queue du dragon, en Capricorne, froit & sec, & brouillats.
Pleine Lune le 30 en Aries à 2 h. 52 mi. chaude, humide ju-
stement attrempee quartaines & flux dissinteriques, brouillats.

O C T O B R E  1555

Venus Neptune poursuivra l'entreprinse,
Serrez, pensifz, troublez les opposans,
Classe en Adrie : citez vers la Tamynse,
Le quart bruit, blesse de nuit les reposans.

Octobre sera le dernier quart le 7 en Cancer jour franc
tendant à bon temps peu muable & brouillats, bruineux
pluyes. Nouvelle lune le 15 à 2 h. 30 mi. conjointe à Iupi-
ter, en Scorpio froide & seiche, fermant la mer, tumultuant
pluyes. Le premier quart le 22 en Capricornus, qui sera
froit & sec, amenant pluyes vents, rosees, brouillats temps
muable & divers. Pleine lune le 29 à 12 heures 40 mi.
par deux oppositions de Iupiter & de Mercure en Tau-
rus, ventz frois, brouillats, pluyes.

N O V E M B R E  1555

Le grand du ciel soubz la cappe donra
Secours Adrie à la porte fait offre,
Se sauvera des dangers qui pourra,
La nuit le grand, blessé poursuit le coffre.

[D2v]


Novembre sera le dernier quart le 5 [à] 17 mi. par deux
autres de Iupiter à Mercure en leurs jours moderez, ad-
donnez à brouillats & vents pluvieux. Nouvelle Lune le
13 à 20 heures 32 minutes, conjoincte à Venus en Sagit-
taire par Soleil & Lune, froide & seiche, vents, pluyes, &
brouillats, mauvaise. Premier quart le 21 à 7 minu. en
Pisces, pluye, & là finissant brouillats, vents, insulte, Ruy-
neux, mutation de temps. Pleine Lune le 28, à quatre
minutes, à la teste du dragon, par sextil de Iupiter & Mars
en Virgo, jours divers, facheux, muables, & pluvieux.

D E C E M B R E  1555

La porte exclame trop frauduleuse & fainte,
La gueulle ouverte, condition de paix,
Rone au cristal, eau, neige, glace tainte,
La mort, mort vent par pluye casse faix.

Decembre le premier quart le 5 à 18 minutes en Vir-
go, jours divers de toute froidure, gelees, neiges, pluyes,
vents, brouillats, nubileux. Nouvelle Lune le 13 à 15
heures 19 minutes, conjointe à Venus en Sagittarius, fai-
sant tresmauvais temps, de neiges, pluyes, gelees, brouil-
lats. Premier quart le 20 à 16 minutes, conjoint de Sa-
turne, du tout maling, mauvais, peu attrempé, fluves gros,
gelees, neiges, brouillats, nubileux obscurement & trou-
blant par diverses facons, mauvaise issue de temps de l'an-
nee, ne faisant point son devoir.
Pleine Lune le 27 à 15 heures 27 minutes, par deux op-
positions de Venus & Mercure vent terriblement froit,
gelee. La fin de l'an, jours peu attrempez : mais de peu de
duree. Nous prierons à Dieu qu'il nous doint à passer l'an-
nee en joye & prosperité.

F I N I S.

[D3r]


Eclipse de Lune le quatrieme de Iuin à 15
heures 28 minutes, occulté dens les profon-
des tenebres, sans qu'elle soit apparente, cou-
verte de 21 point, presageant le defailliment
& mort subite de quelque grands personna-
ges, & de subites mutations, que Dieu par sa benigne
grace y pourvoye. Amen.
 
 

A L M A N A C H  pour l'an  1 5 5 5.

Nombre d'or    X V I I
Cicle solaire    X X I I I I
Indiction Romaine
Intervalle
Septuagesime
Les cendres
Pasques
Rogations
Ascension
Pentecouste
La feste Dieu
L'advent
Epacta    V I I
Letre dominicale    F
X I I I
V I I I semaines V jours
X  Fevrier
X X V I I  Fevrier
X I I I I  Avril
X I X  May
X X I I I  May
I I  de Iuin
X I I I  Iuin
le premier Decembre
[D3v]

Au lunaire de la presente Prognostica-
tion le jour commence à midy,
& fine à l'autre midy.


 

[D4r]


 
 

Retour à l'index

Bibliographie

Retour Nostradamica

Accueil CURA
 

 http://cura.free.fr/dico-a/704pro55.html
 23-04-2007 ; last updated : 16-12-2008
 © 2008 Patrice Guinard