CORPUS NOSTRADAMUS 54 -- par Patrice Guinard
 

Quatre pronostications perpétuelles sous influence nostradamique
 

1. La Pronostication perpétuelle de Pierre Verney

Pronostication peppetuelle [sic] Recueillie de plusieurs Autheurs, par [sic] Maistre Michel Nostradamus. Avec les signes preservatifz contre la Peste, & le gouvernement des quatre saisons de l'An, pour soy garder des maladies qui adviennent, selon les Astres, & Cours des lunes.
Paris, Jean Bonfons, [1559?], in-8, 16 ff, BnF: Res p.T.93

> CAT Estrées, 1740, n.8402-2
> CAT Hanrott, 1833, n.943
> CAT M***, Lyon 1839, n.565
> Chomarat, 1989, n.83
> Benazra, 1990, p.78

La contrefaçon parisienne d'un ouvrage lyonnais de Pierre Verney attribué à Nostradamus, est une compilation de préceptes d'après les humeurs, les climats et les saisons, adaptés d'Hippocrate et de Galien et suivis des "Signes pronosticatifz de la Peste" d'après Aristote, Avicenne et quelques autres. Au dernier feuillet : "Cinq choses commencées par F causent Peste. Fain, Fruictz, Femmes, Frayeur, & Froid" (f. D4r) !

Un thème astrologique dressé au verso du dernier feuillet (avec Soleil 0° Cancer, Noeud lunaire ascendant 5°10 Aries, Saturne 2°42 Gémeaux, Jupiter 18° Poissons, et Mars 10°10 Sagittaire) ne correspond à rien, à moins d'inverser les sigles de Saturne et Jupiter : ce qui indiquerait, du moins en s'en tenant à ces planètes, la date du 14 juillet 1559, qui serait celle de la rédaction de l'ouvrage. Le texte s'inscrit ainsi dans le dossier du pseudo-traité de la Peste qu'aurait écrit Nostradamus, précisément vers 1558-1559 (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 32). L'édition populaire, parisienne et londonienne, semble s'être emparée de ce mythe après la diffusion du Vray et parfaict embellissement de la face [Anvers, Christophe Plantin, 1557], ouvrage dans lequel Nostradamus traite de cette maladie (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 19).
 
 

Pronostication perpetuelle, Paris, Jean Bonfons, [1559?] Pronostication perpetuelle, Jean Bonfons, [1559?], f.D4v

 

Le texte reprend une version lyonnaise de la compilation de Pierre Verney, professeur en médecine et astrophile de Semur-en-Auxois, résident à Metz : la Pronostication aphoristique perennelle et perpetuelle du divin et maistre des medicins Hypocras (Lyon, Pierre de Saincte-Lucie dict le Prince, [c.1535], in-4, BnF: Res 4°TD21.37). Cf. aussi du même auteur et chez le même imprimeur, Le Livre des Presaiges Previsions ou Prenostiques du Divin & Maitres [sic] des Medicins Hyppocras de L'isle dicte Cos (Lyon, Jehan Monsnier, impr. Pierre de Saincte-Lucie dict le Prince, 1539, Gallica: http://gallica.bnf.fr/notice?N=FRBNF37246257). Du Verdier signale une autre édition parue chez Estienne Dolet en 1542 (Bibliotheque, p.1065).
 

2. La Prognostication de "Panthalamus"

La Prognostication : & Amples Predictions, à tous-jours & jamais, à commencer de ceste presente Année.
Composée & calculeé [sic] par Mesaire Panthalamus, grand Docteur en Argorine, Residant es Villes Recreatives & Joyeuses.
Paris, Guillaume de Nyverd, [1569 ?], in-12, 8 ff., British library: 12331.b.14

> CAT Potier, 1863
> CAT Asher, 1865 (selon Brunet)
> Brunet 8, 1880, c.312
> Thomas, 1924, p.336 ("1560?")
> Screech, 1961, pp.514-517

 
 

Panthalamus, Paris, Guillaume de Nyverd, [1569 ?]

Contrefaçon de la Pantagrueline Pronostication de Rabelais, avec une épistre dédiée non plus au lecteur mais au "Seigneur de Plaisir requerant", dans la lignée de cette littérature satirique : "Le lundy premier jour de la sepmaine s'il pleut c'est signe que les careaulx seront mouillez." (f. B4v). La mention des "Villes Recreatives & Joyeuses" pourrait avoir été empruntée à un ouvrage paru chez Benoist Rigaud et Jan Saugrain en 1556 (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 53).
 

Panthalamus, Paris, Guillaume de Nyverd, f.A2r

Panthalamus est un composé de Pantagruel, Thélème et Nostradamus. L'intérêt de ce texte réside dans vignette au frontispice, en rapport avec l'iconographie des ouvrages de Nostradamus (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 55). Screech suit l'année donnée par le catalogue anglais, mais ignore la vignette en rapport avec l'iconographie des ouvrages de Nostradamus, tout comme les éditions Nyverd de l'imposteur Mi. de Nostradamus dans les années 1565-1570.
 

3. La Pronostication fort utile des bons Pères anciens
 

Perpetuelle Pronostication, fort utile & proffitable à toutes gens : inventee par les bons Peres anciens pour le temps present & advenir ...
Lyon, Benoist Rigaud, s.d. [vers 1568], in-8, 8 ff. [vignette soleil et lune dans un anneau] ; BnF: Res p.V.1131

> CAT Cigongne, 1861, n.293
> Brunet 8, 1880, c.310
> Houzeau / Lancaster 1, 1887, n.4878-2
> Baudrier 3, 1897, pp.192-193

L'édition Rigaud pourrait avoir été publiée avant la suivante : "L'an du Bissextre est seul, apres trois ans civils, & l'an 1572 sera Bissextre" (f.A1v).
 

3b. Pronostication fort utile & proffitable à toutes gens : inventée par les bons Peres anciens, pour le temps present & advenir. Avec un tresnecessaire Regime pour toutes gens
Paris, Antoine Houic, [1570 ?], in-16

> CAT Nodier, 1844, n.140-1, p.22
> CAT Yemeniz, 1867, n.948-1
> Brunet 8, 1880, c.310 (mentionne aussi les catalogues Huillard 1870 et Potier 1872)
> CAT Cohen, 1884, n.57-1
> Houzeau / Lancaster 1, 1887, n.4878-1
> Saulnier, BHR 16, 1954, pp.124 & 137-138

L'opuscule est broché avec la Pronostication des expers Astrologues (cf. infra) dans la succession des divers catalogues, de Nodier à Cohen. Il s'agit donc d'un même recueil factice qui passe rapidement d'une collection à une autre. L'intérêt de cet opuscule d'astrologie populaire, comme du suivant, provient de sa vignette (cf. infra & CORPUS NOSTRADAMUS 55). Verdun Saulnier ignore l'origine de ces vignettes et le rapport avec celles des éditions de Nostradamus.

Le texte reprend en partie celui de la Prenostication des anciens laboureurs mentionnée par Antoine Couillard (cf. l'édition c.1541 éditée par Montaiglon, Recueil, 2, 1855, pp.87-99, et sur Couillard, CORPUS NOSTRADAMUS 49).
 

3c. Prognostication fort utile et profitable a toutes gens, inventée par les bons pères anciens, pour le temps présent, & advenir ...
Paris, Antoine Houic, [c.1580 ?], in-8, 16 ff., BnF: Res p.V.169

> Scheler, BHR 18, 1956, p.387

Cette réédition Houic, signalée par Lucien Scheler, porterait au frontispice une image "réduite et retournée de l'astrologue à sa table de travail tel qu'on le voit au titre de la Pronostication perpétuelle publiée par Jean Bessault." (p.387). Autrement dit, il s'agit de la vignette Du Rosne de l'édition des Prophéties imprimée en novembre 1557.
 

3d. Prognostication fort utille et profitable a toutes gens, inventeé [sic] par les bons Peres anciens, pour le temps present, & advenir. Avec un tres-necessaire remede pour toutes gens, pour les preserver de la peste.
Lyon, Jean Patrasson, 1590, in-8, 8 ff., BnF: Rés p.V.215 & BM Lyon: 316.214

> Baudrier 2, 1896, p.208
> Scheler, BHR 18, 1956, p.387

Compilation tronquée et tardive commençant par des extraits de la "Prognostication des bons Peres" mais s'achevant sur celle des astrologues et médecins.
 

3e. La Pronostication des Peres Anciens, fort utille & necessaire à toute personne pour se bien gouverner en toute les saisons de l'Année. Auec le remede pour soy garder de la peste
Paris, Hubert Velut, [ca. 1600], in-16, 16 ff., SB Berlin: Na 5615
 
 

Pronostication des bons Peres,
Antoine Houic, [c.1570]
Pronostication des expers,
Paris, Antoine Houic, [c.1570]

 

4. La Pronostication perpétuelle des experts Astrologues

Pronostication perpetuelle composée & practiquée par les expers anciens, et modernes Astrologues, & Medecins, comme Pythagoras en ses circules & & [sic] angletz, Joseph le Juste, Daniel le Prophete, maistre Estienne de Prato, Seraphino, Calbarsi [sic] & Guido, en leurs Almanachz, & plusieurs autres
Paris, Antoine Houic, sd [c.1570], in-16, 16 ff.

> CAT Nodier, 1844, n.140-2, p.22
> CAT Yemeniz, 1867, n.948-2
> Brunet 8, 1880, c.310 (mentionne aussi les catalogues Huillard 1870 et Potier 1872)
> CAT Cohen, 1884, n.57-2
> Saulnier, BHR 16, 1954, pp.124-137

Verdun Saulnier a retrouvé chez un libraire parisien l'exemplaire ayant appartenu à Charles Nodier, l'auteur de Smarra et de Trilby. La pronostication est à rapprocher de la précédente et la complète : l'une est mise sous l'autorité théologique des Pères anciens, l'autre sous celle scientifique des astrologues et médecins, ou supposés tels. L'avertissement liminaire reprend le texte du début de l'Almanach pour l'an 1533 de Rabelais : "Combien que je voy entre plusieurs gens sçavans la Prognosticque et Iuciaire [sic : pour judiciaire !] partie de l'Astrologie estre blasmée, etc" (f. A1v), et substitue à l'autorité de Ptolémée invoquée assez mal à propos par l'auteur de l'almanach (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 53), la liste des auteurs mentionnés au titre, auxquels sont rajoutés Ptolémée et François Rabelais ! Ce qui semble indiquer que le piètre responsable de cette compilation s'inspirerait d'une édition antérieure, qu'il aurait complétée par quelques citations de l'almanach rabelaisien.

Notons au chapitre VI une efficace et populaire "tablette des élections", établie d'après la position de la Lune dans les différents signes zodiacaux (avec b signifiant bon, m médiocre, et o mauvais). En Scorpion et Capricorne, signes prétendument gouvernés par les planètes "maléfiques" (respectivement Mars et Saturne), mieux vaut encore rester couché !
 

Aller par pais b m o b o b b o m b m m
Vendre ou achepter m b o o b m b o b o m b
Louer serviteurs o b b o o b m o m o b o
Edifier maisons o b m o b b o o m b b m
Remuer maisons o b o o b m o b m o b m
Mander messagers b o b b o b b o m o m m
Entrer en baing m o b b o b m b o o m b
Vestir habillement nouveau b o o b o m b o b b o b
Faire mariage o b m o m o b o b o b b
Besongner de metaux au feu b o m o b m m m b o o o

 
 

4b. Pronostication annuelle et perpétuelle composée & practiquée par les expers anciens et modernes Astrologues & Medecins, comme Joseph le Juste, Daniel, le prophete Eschas, Leopold d'Antioche, maistre Estienne de Prato, Fabry & plusieurs autres & jusqu'à présent observée & approuvée [sic !] par maistre Michel Nostradamus [titre d'après le ms 2925-1-A du musée Arbaud, Aix]
Lyon, Benoist Rigaud, 1567, in-8, 11 ff.

> Brunet 8, 1880, c.36
> Houzeau / Lancaster 1, 1887, n.4898
> Baudrier 3, 1897, p.251
> Chomarat, 1989, n.87 (mentionne le ms Arbaud)
> Benazra, 1990, p.79

L'édition hélas introuvable est probablement antérieure à la version Houic, et contient d'intéressantes mentions au titre, en particulier celle de Léopold (d'Autriche?) et celle de (Claude?) Fabri, laquelle pourrait trahir son origine. Elle est publiée sous l'autorité de Nostradamus ! Notons que Benazra et Chomarat, "attirés" par le nom de Nostradamus au titre, mentionnent cette édition perdue mais ignorent toutes les autres éditions de notre corpus dans lesquelles il n'apparaît pas.
 

4c. Prognostication perpetuelle, composée et pratiquée par les plus experts et anciens modernes astrologues ...
Paris, Pierre Ménier, pres la porte Sainct Victor, [1580], in-16, 39 ff., B Ste Geneviève: Res 8° V SUP 4447

Compilation tardive paraphée par H. [Himbert] de Billy au verso du feuillet D8. Date interne dans le texte : "Le dernier quartier est de ceste Lune & de ceste annee, 1580 sera le Ieudy 29 du present mois de Decembre, à 6 h du matin." (f.E1r). Mais il peut s'agir d'une réédition. La vignette au frontispice est celle de l'édition Ménier des Prophéties, parue en 1589 (cf. CN 55).
 

4d. Pronostication perpetuelle composee & pratiquee par les expers Anciens & modernes Astrologues ...
Paris, Jean Bassaut [sic], [c.1585], in-8, 16 ff., BnF: Res p.V.230

> Renouard, 1979, vol. 3, p.307
> Scheler, BHR 18, 1956

 
 

Pronostication des expers,
Paris, Jean Bessault, [c.1585]

La réédition de Jean Bessault, alias Bassaut ou Bessaulx, fils de Thibault Bessault et époux de Marie Houic, la fille d'Antoine Houic, est publiée à Paris, à l'enseigne de l'Éléphant, entre 1585 et 1588. Le seul intérêt de ce texte approximatif et bâclé ("Serapino" au titre, "Calbai" en A1v, etc) réside dans la vignette de l'astrologue devant sa table de travail, déjà utilisée par le père de l'éditeur en 1565 et par sa grand-mère maternelle Barbe Regnault dès 1561 (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 55). Lucien Scheler ignore la célèbre vignette nostradamienne, et croit naïvement qu'il aurait existé un astrologue au nom de Séraphino Calbarsi en raison de sa mention, d'ailleurs fautive, au titre et dans le texte.
 

Concluons en espérant avoir éclairci quelques obscurités relatives à l'enchevêtrement déroutant des références et des études partielles concernant ces textes : en général les érudits rabelaisiens ignorent les textes nostradamistes, et les bibliographes nostradamologues ignorent Rabelais, ce qui les empêche de comprendre la nature de ces contrefaçons, comme leur intention. Sans entrer dans le détail, et parce que les exemplaires qui ont survécu sont probablement trop peu nombreux, il est évident que ces contrefaçons et rééditions de petites compilations de préceptes astrologiques populaires, s'appuient sur des textes beaucoup plus anciens, comme le Calendrier des Bergers et la Pronostication des laboureurs, et qu'elles cherchent à profiter du succès des ouvrages de Rabelais et de Nostradamus, pour booster leurs ventes et leur donner un gage de sérieux, un peu comme les astrologues contemporains truffent volontiers leurs traités de quelques noms trouvés dans la physique quantique pour pallier la vacuité de leur raisonnement.
 
 

Retour à l'index

Bibliographie

Retour Nostradamica

Accueil CURA
 

 Quatre pronostications perpétuelles sous influence nostradamique
 http://cura.free.fr/dico6advpl/704-4pro.html
 23-04-2007 ; last updated : 17-07-2015
 © 2007-2015 Patrice Guinard