Nostradamica

CORPUS NOSTRADAMUS 107 -- par Patrice Guinard
 

Un nouvel exemplaire de l'édition Benoist Rigaud non datée, possédée en 1597 par l'architecte Estienne Jacommel
 

Dans le "Contrat pour la fermeture du choeur de la Cathédrale et son appropriation au culte" (Acte du 29 novembre 1599, Archives Dép. de l'Hérault, fds du Chapitre de Lodève, registre 2, ff. 387 sq. ; édité par Ernest Martin dans son Cartulaire de la ville de Lodève, dressé d'après des documents inédits pour servir de preuves à l'histoire de la ville de Lodève, Montpellier, Imprimerie Serre et Roumégous, 1900, Document 209, pp.302-304), il est fait mention d'un Estienne Jacommel, "maçon" originaire de Montpellier et "demeurant au lieu de Fontes" près de Béziers, engagé par l'épicospat pour la rénovation du choeur de la cathédrale de Lodève : le contrat est établi entre Estienne Jacommel et "messire Christople [sic] de Lestang, seigneur evesque de Lodeve, comte de Montbrun, Estienne de Vernet, docteur archidiacre, vicaire general et official, Estienne Benoist, bachellier, precempteur, Charles de La Boisse, archiprebtre, Comitis, Jean Albignac, Pierre Hospital, Ramond Tarrusson, Michel de Bellechere et Raimond Merle, tous chanoines en lad(ite) esglize et Chapp(elle)" (p.303).

Ce Jacommel serait le possesseur d'un exemplaire inconnu d'une édition Benoist Rigaud qui m'a été communiquée pour expertise fin avril 2009. En effet à plusieurs endroits de l'ouvrage, l'architecte a laissé des marques autographes dont l'une est datée du 17 septembre de l'année 1597. [Pour l'iconographie de cette édition, cf. ma mise à jour des # 38 et 70 du Corpus Nostradamus.]
 

"Sy ses profesies estoy perdues je vous pry quil soynt randues a se-luy que apartyen de-tre quet Estyenne Jacommel que suys Fe masson [? i.e. Frère maçon : ma lecture]. Fet a bessan se XVII de setanbre 1597." La mention de Bessan à l'est de Béziers confirme l'identité du maçon bitterois [déchiffrement réalisé avec l'aide de Gérard Morisse].
 

Cette édition Benoist Rigaud a son intérêt car c'est la seule édition lyonnaise connue, parue entre 1574 (date approximative de la dernière édition Rigaud datée de 1568) et 1598 (date approximative de l'édition des fils Rigaud imprimée après la mort de leur père le 24 mars 1597). Or le seul exemplaire conservé jusqu'alors, celui de la bibliothèque du musée Arbaud à Aix, est incomplet : il lui manque les feuillets H4-H5 du premier livre. L'examen de l'iconographie (cf. CN 70) comme du texte (cf. CN 105) de cette édition montre qu'elle est intermédiaire entre la dernière édition Rigaud datée de 1568 et les éditions Rigaud de la fin du siècle et du début du suivant.

Retour à l'index

Bibliographie

Retour Nostradamica

Accueil CURA
 
 http://cura.free.fr/dico2pro/906-1591.html
  21-06-2009 ; updated 13-12-2011
 © 2009-2011 Patrice Guinard