CORPUS NOSTRADAMUS 214 -- par Patrice Guinard

Les cartes Nostradamus dans le jeu de stratégie et de simulation moderne (2009-2015)


Le domaine du jeu de société reste peu connu, peu exploré, peu renseigné. La ludologie est une discipline peu pratiquée, peu développée, peu valorisée. Les magazines généralistes célèbrent la sortie de chansons, de films, d'émissions et séries TV, parfois de jeux video (exclus de cette courte étude), mais rien sur le jeu de stratégie ou de société qui reste un domaine peu représenté, rattaché à une activité encore confidentielle. Il n'est pas produit et diffusé par les grandes sociétés et multinationales. Pourtant le jeu a ses avancées, ses inventions, ses créateurs, ses étincelles.

J'ai recherché les représentations de Nostradamus dans les jeux, et n'ai presque rien trouvé au siècle précédent, si ce n'est le Saussine à l'entame de l'étude. A partir des années 2010, il semble qu'il y ait un engouement étonnant pour Nostradamus comme le montre les exemples qui suivent. Cette page sera complétée à mesure des nouvelles découvertes.

carte Nostradamus, photo BGG carte Nostradamus, photo BGG carte Nostradamus, photo BGG carte Nostradamus, photo BGG carte Nostradamus, photo BGG carte Nostradamus, photo BGG
 
 

c.1880-90 : jeu Les Prédictions de Nostradamus

Au titre de l'image de la boîte : "Catherine de Médicis allant consulter Nostradamus"
[Paris, Léon Saussine], [c.1880-90], 27 x 22 x 6 cm
° BM Lyon: fds Chomarat Ms 498, "ca.1890"
° Marseille, MuCEM: 1990-39-9D (planche à découper)
° Librairie Thierry Corcelle, Paris, Catalogue 70, printemps 2015, n.13, "Vers 1900"

Si de Léon Laussine (1831-1896), et non d'un de ses fils, Maurice ou Georges, le jeu ne peut être postérieur à 1896, année de son décès. D'autres jeux magnétiques sur la bonne aventure du même type ont été exploités par Saussine à partir des années 70 : l'oiseau bleu, la tortue devineresse, l'ange Gabriel, le petit âne savant, le petit chien savant, les Jockos singes savants, la petite bohémienne ou encore l'oracle du moustachu Ebenassi (cf. la collection de jeux anciens d'Alain Rabussier). Un "jeu" de type psychologique et divinatoire, destiné aux enfants, jeunes gens et adultes attardés, permettant, à l'aide d'une roue octogonale aimantée, d'interroger l'oracle sur 8 questions existentielles (caractère ou destinée) dont les réponses se trouvent à l'intérieur de petites boîtes collées sur un socle où se lisent les mentions : "Quelquefois", "Jamais", "NON", "OUI", "Vous le savez bien", "Bientôt", "On le pense", "Le méritez-vous". Et les questions sur la rosace centrale sont les suivantes : "Où trouverai-je le bonheur", "Quel sera mon avenir", "Puis-je espérer de la fortune", "Ferai-je un voyage", "Quelle opinion a-t-on de moi dans le monde", "Ai-je des envieux", "Serai-je heureux dans mes entreprises", "Quels sont mes défauts et mes qualités".


2009 : carte Nostradamus, Conspiracy

Une carte appartenant au jeu de Collecte très confidentiel Conspiracy (2009, BGG 102707). La carte est censée représenter "Nostrodamus" [sic], reproduisant une erreur "classique" sur son nom, comme à la belle époque des traducteurs londoniens de contrefaçons parisiennes !


2012 : carte Nostradamus' Prophecies, Virgin Queen

Une carte appartenant à l'excellent wargame américain Virgin Queen: Wars of Religion 1559-1598 (BGG 41066), la suite de "Here I Stand: Wars of the Reformation 1517-1555" (2006, BGG 17392). La carte donne 3 points d'activation, ou si jouée comme événement, celui de la parution des Prophéties (en 1555, 57, 58, puis 68 sq.), elle permet de garder une carte en main parmi les 4 premières du talon (ou parmi les 8 premières si jouée par le joueur français). Compte-rendu d'une partie internationale de Virgin Queen via Vassal sur cette page BGG. En revanche pas de carte Nostradamus dans le jeu de cartes américain Renaissance Wars (2015, BGG 173666) opérant sur la même période historique.


2012 : carte Nostradamus, Nightfall

Une carte appartenant à une des nombreuses extensions du jeu américain de Rivalité multijoueur en deck-building Nightfall (2011, BGG 88408), celle dénommée Nightfall: Crimson Siege (2012, BGG 127021). Portrait d'un Nostradamus transformé en loup-garou ! La carte permet de doubler les blessures infligées aux goules.


2013 : carte Nostradamus, Ultimate Werewolf

Une carte appartenant à l'extension de la version américaine du jeu Ultimate Werewolf (2008, BGG 38159) : Ultimate Werewolf: Urban Legends (2013, BGG 136171), nouvelle version d'un jeu (que j'appelle) de Clan ou de Tuerie, adapté en France sous le nom "Les Loups-Garous de Thiercelieux" (2001, BGG 25821) et d'origine polonaise (cf. la version de Dimitry Davidoff, Looney Labs, 1986, BGG 925). Portrait d'un Nostradamus modernisé sur la carte, laquelle permet au joueur à qui elle est attribuée en début de partie, de parier sur le camp survivant, et de gagner seul si le pari est exact et si le joueur n'a pas été éliminé.


2013 : carte Nostradamus, Duel of Ages II

Une carte n'appartenant pas au jeu officiel, mais imaginée comme "extension" ou supplément du jeu américain Duel of Ages II (2013, BGG 129459), nouvelle version d'un jeu d'affrontement sur plateau à l'aide de cartes à l'imaginaire bâtard, sorti en 2003. Le texte de la carte reprend quelques traits d'un pot-pourri anglais, la page wikipedia sur Nostradamus, lequel est présenté comme natif du 14 ou du 21 décembre (une date piochée dans mon article de mars 2006 (CN 10), conservée dans les versions ultérieures de l'article mais privée de la référence à mon texte à partir du 22 mai 2017 par quelque canaille wikignorante pseudoscientiste ; cache CURA, Nov. 2018). Nostradamus y est qualifié d'apothicaire selon les absurdités martelées et imposées par P. Lemesurier, décédé en avril dernier ! Nostradamus était médecin, astrologue et consultant, non apothicaire ; il n'avait pas de boutique et ne s'occupait pas d'écouler de marchandises. A noter que la page française ne retient pas la date alternative de sa naissance, mais recopie à l'envi les sornettes de l'anglaise. Dans ce monde flasque de la désinformation et de la sous-culture multinationalisée, la portion française en est réduite à un misérable recoin assujetti.


2014 : carte Nostradamus, Historia

Une carte appartenant au jeu de Civilisation italien Historia (2014, BGG 157096). En revanche pas de carte Nostradamus dans le jeu de Civilisation coréen Patchistory (BGG 144041) sorti l'année précédente, et pas plus dans la première ou la seconde version de Through the Ages: A (New) Story of Civilization (2006, BGG 25613 ; 2015, BGG 182028), le fameux jeu de Civilisation du tchèque Vlaada Chvátil.


2015 : carte Nostradamus, Steam Time

Nostradamus figure sur une carte du jeu d'Aventure Steam Time (2015, BGG 180592) parmi deux douzaines de découvreurs (Archimède, Marcus Licinius Crassus, Héron d'Alexandrie, Yi Xing, Leif Erikson, Bi Sheng, Marco Polo, Leonardo, Jakob Fugger, Galilée, Taqi ad-Din, Képler, Huygens, Newton, Leibniz, Denis Papin, James Watt, les frères Montgolfier, Richard Trevithick, Cornelius Vanderbilt, Alfred Nobel, John D. Rockefeller, Nikola Tesla). On se demande ce que vient faire Nostradamus dans cette tripotée de physiciens, inventeurs, ingénieurs et explorateurs !


Retour à l'index
Bibliographie
Retour Nostradamica
Accueil CURA
 
Patrice Guinard: Les cartes Nostradamus dans le jeu
de stratégie et de simulation moderne (2009-2015)

http://cura.free.fr/dico8art/1608cards214.html
15-08-2016 ; updated 06-12-2018
© 2016-2018 Patrice Guinard