CORPUS NOSTRADAMUS 115 -- par Patrice Guinard

Les éditions troyennes Pierre du Ruau (c. 1627-1631)
 

Les éditions Du Ruau poursuivent l'exercice de compilation engagé par les éditions troyennes Chevillot, imprimées une quinzaine d'années auparavant sous la régence de Marie de Médicis et de son ministre Concino Concini. Elles y ajoutent diverses pièces, et notamment les "Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus" qui sont les quatrains des almanachs commentés par Chavigny dans son Janus. L'influence de ces éditions composites sera considérable puisqu'on en retrouve l'organisation dans de nombreuses éditions modernes. Hormis le Recueil des Propheties et Revelations qui a été abandonné car il n'a clairement pas été écrit par Nostradamus, ces éditions en reprennent la plupart des pièces, y compris les plus suspectes, notamment quelques quatrains de l'édition parisienne Roffet prétendûment adressés à Catherine de Médicis, les sizains de Vincent Sève, et quelques pièces controuvées rajoutées ici et là pour répondre à des inquiétudes et influer sur le destin politique immédiat. On retrouve ces pièces inchangées et sans interrogation critique par exemple dans les éditions populaires d'un Serge Hutin (cf. Les Prophéties, Paris, Belfond, 1966).

Antoine Corrard de Bréban ne signale que deux ouvrages datés, imprimés par Pierre Duruau (en 1628 et 1629). La plupart des éditions Du Ruau connues et datées l'ont été entre 1625 et 1630 (cf. Betz, 1981). Mais cet imprimeur à la carrière éphémère aurait continué son exercice au moins jusqu'en 1634. Un ouvrage non daté (dont il existe deux exemplaires à la BnF : Z Fontanieu-195 (10) et Rothschild Sup-3278), Les Prises et réductions de la très importante ville d'Haguenau, et du Chasteau d'Aubar (en Allemagne) à l'obéissance du Roy. Ensemble les Articles qui ont este accordées de part et d'autre avec le Comte de Salm, fait référence à l'accord relatif à la protection royale de la ville d'Haguenau, signé le 31 janvier 1634 entre la France et le gouverneur général de l'évêché, le comte Hermann-Adolphe de Salm.

Ce serait durant ces années (1625-1634) que seraient parus au moins quatre éditions ou retirages Pierre du Ruau, à savoir selon Ruzo : une édition indiquant "Nostadamus" [sic] au premier frontispice et la mention "& sont en la mesme edition de 1568" au titre du second livre, une édition proche de cette dernière ayant corrigé l'erreur au premier frontispice mais ne comprenant pas le Recueil, deux éditions orthographiant "Nostradamus" et ne portant plus la mention "& sont en la mesme edition de 1568" au titre du second livre, mais contenant un quatrain controuvé (VII 43) dont l'une est imprimée sans le Recueil. Ce n'est pourtant pas le découpage que j'adopterai ci-dessous, car la présence du Recueil n'est pas un facteur distinctif primordial : en effet il a peut-être existé pour toutes ces éditions un tirage des Prophéties seules, et un autre comprenant le Recueil, qui devait être perçu comme un élément étranger. Par conséquent il faudrait peut-être doubler les six éditions qui suivent. [Comme pour les éditions Chevillot, je n'ai pas vérifié tous les exemplaires et ai suivi dans une large mesure les indications des catalogues existants, et probablement certaines de leurs erreurs.]

Résumé des éditions repérées :

Édition Du Ruau 0 (c. 1627) "NOSTADAMVS" au titre du premier livre, bandeau et absence du nom "Montmorency" au supplément de Sève
Édition Du Ruau 1 (c. 1628) "NOSTADAMVS" au titre du premier livre et "AVTRES PREDICTIONS" à l'entame des sizains
Édition Du Ruau 2 (c. 1628) "NOSTADAMVS" au titre du premier livre [Ruzo, n°52A]
Édition Du Ruau 3 (c. 1629) Correction du nom "NOSTRADAMVS" au titre du premier livre [Ruzo, n°52B]
Édition Du Ruau 4 (c. 1630) orthographie "Impriméz" au second livre
Édition Du Ruau 5 (c. 1631) ajoute le quatrain controuvé VII 43 [Ruzo, n°51]
Pour une comparaison entre les éditions présentées sur cette page, cf. Les éditions troyennes en images.
 

Catalogues et bibliographies mentionnant l'une des éditions Duruau :

- CAT Bulteau, 1711 ?
- CAT Bonardy de Crecy, 1750 ?
- CAT Guyon de Sardière, 1759
- CAT La Serre, 1765
- CAT Carolus Major, 1767, n.2973, p.235
- CAT Crevenna, 1776
- CAT Hue de Miroménil, 1781
- CAT Bolongaro-Crevenna, 1789, n.2081 (vendu 13 F)
- Ebert 2, 1830, c.209
- Corrard de Bréban, 1839, rééd. 1851, p.27 (cite le catalogue Crevenna)
- Reiffenberg, 1848, p.101
- CAT Saint-Albin, 1850, n.600
- Graesse 4, 1863, p.689
- CAT Dinaux, 1864 ?
- Techener, 1886, n.196
- Klinckowstroem, 1913, n.19 (c. 1605)
- Leoni, 1961, p.84
- Ruzo, nn.51-52, pp.360-361 (c. 1630 ; c. 1629 dans son Catálogo por materías)
- Arbour 2, 1977, n.7852
- Betz, 1981, nn.278/308
- Chomarat, nn.188 et 188bis
- Benazra, nn.44-45, pp.191-194 (c. 1630)
- CAT Ruzo-Swann, 23 Avril 2007, n.39 (vendu 900 $)
- CAT Swann, 08 Nov. 2007, n.242 (vendu 429 $)
(et pour le Recueil seul : cf. CAT Selle, 1761, n.842 ; CAT Saint-Aignant, 1776, n.585 ; CAT Filheul, 1779, n.745 ; CAT anonyme, 1857, n.273)

 

115A Édition Du Ruau 0 (c. 1627) "NOSTADAMVS" au titre du premier livre, bandeau et absence du nom "Montmorency" au supplément de Sève

I- Les Propheties de M. Michel Nostadamus [sic]. Reveuës & corrigées sur la copie Imprimee à Lyon par Benoist Rigaud en l'an 1568
II- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. Qui n'avoient esté premierement Imprimées : & sont en la mesme edition de 1568
Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus, és années 1555 & suivantes jusques en 1567
Predictions admirables pour les ans courans en ce siecle (bandeau)
III- Recueil des Propheties et Revelations, tant Anciennes que Modernes

Troyes, Pierre Du Ruau, s.d. [c. 1627], in-8, 3 × 64 ff. (mention de l'adresse : "demeurant en la ruë nostre Dame" à la troisième partie)

Un exemplaire Duruau, ayant appartenu à Mme de Condé, a été mis en vente sur ebay par la librairie parisienne Artciboldo début janvier 2011, accompagné d'une abondante iconographie. Les enchères sont montées jusqu'à environ 165 euros le 9 janvier, quand l'ouvrage a été retiré du site par le libraire le jour suivant suite à une offre directe. L'ouvrage, qui pourrait avoir été vendu à plus de 5000 euros à un collectionneur anonyme, porte sur la page "PREDICTIONS ADMIRABLES" un bandeau manquant dans les autres exemplaires, mais la mention "de Montmorency" à la fin du titre est effacée (?) ou absente à l'instar des éditions Chevillot. De plus, sur la même page en dernière ligne, on a un resserrement entre l'article et la majuscule de Connestable qui a disparu des éditions suivantes. Il s'agit probablement de la toute première édition Du Ruau, intermédiaire entre les éditions Chevillot (qui ne précisent pas le nom du Connétable) et les autres éditions Duruau qui le nomment.

Henri Ier de Montmorency, le fils cadet du connétable Anne de Montmorency et connétable lui-même sous Henry IV, est décédé en avril 1614. Lui succède vers 1617 le duc de Luynes Charles d'Albert, qui aide le jeune Louis XIII à se débarrasser de Concini, le favori et premier ministre de sa mère.

Les éditions Chevillot ne précisent pas le nom de Montmorency car il était évident en 1605 (date de l'épître à Henry IV) et encore en 1611 (date de la parution des premières éditions troyennes) que le titre de "Connétable" était comme un attribut de la maison de Montmorency (depuis plus d'un demi-siècle). La toute première édition Duruau (l'exemplaire Artciboldo), reprend le texte Chevillot sans correction de la mention. Mais lors des futures impressions (après 1628), les chargés d'édition ont éprouvé le besoin de préciser le nom du connétable, puisque celui-ci avait été remplacé entre-temps.
 


[photos de l'exemplaire de la librairie parisienne Artciboldo]
 

115B Édition Du Ruau 1 (c. 1628) "NOSTADAMVS" au titre du premier livre et "AVTRES PREDICTIONS" à l'entame des sizains

I- Les Propheties de M. Michel Nostadamus [sic]. Reveuës & corrigées sur la copie Imprimee à Lyon par Benoist Rigaud en l'an 1568
II- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. Qui n'avoient esté premierement Imprimées : & sont en la mesme edition de 1568
Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus, és années 1555 & suivantes jusques en 1567
Predictions admirables pour les ans courans en ce siecle
III- Recueil des Propheties et Revelations, tant Anciennes que Modernes

Troyes, Pierre Du Ruau, s.d. [c. 1628], in-8, 3 × 64 ff.

° BM Lyon: B 508 534 (112 × 177 mm)
° ÖNB Wien: BE.5.T.50 et copie Google (sans le Recueil)

Cette édition, présente la mention "AVTRES PREDICTIONS DE M. NOSTRA-DAMVS POVR LES ans courans en ce siecle" dans la troisième partie du second livre à l'annonce des 58 sizains, une mention qui pourrait s'inspirer des éditions Chevillot ("Autres Propheties de M. Nostradamus, pour les ans courans en ce siecle") imprimées une quinzaine d'années auparavant, mais qu'aucune des éditions ultérieures ne reprend.
 

 

115C Édition Du Ruau 2 (c. 1628) "NOSTADAMVS" au titre du premier livre [Ruzo, n°52A]

I- Les Propheties de M. Michel Nostadamus [sic]. Reveuës & corrigées sur la copie Imprimee à Lyon par Benoist Rigaud en l'an 1568
II- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. Qui n'avoient esté premierement Imprimées : & sont en la mesme edition de 1568
Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus, és années 1555 & suivantes jusques en 1567
Predictions admirables pour les ans courans en ce siecle
III- Recueil des Propheties et Revelations, tant Anciennes que Modernes

Troyes, Pierre Du Ruau, s.d. [c. 1628], in-8, 3 × 64 ff.

- Arsenal, Paris: 8 S 14347
- Ste-Geneviève, Paris: Rés 8 V 695 (4) Inv 2745 (Nostradamus selon CAT SteG)
- Musée Arbaud, Aix: D 2972
- BM Amiens: SA 2536 A ; Lesc 2377 A ; BL 1641 A (revendu)
- MBA Caen: Mancel 985
- BM Lyon: 808627
- BM Poitiers: D 17326
- BM Troyes: B. Bleue 1627 ; B. Bleue 712-713 (sans le Recueil)
- BM Troyes: Cat. local 4895 (cho)
- BR Bruxelles: 93157 A
- BN Lisbonne
- exemplaire Ruzo 52A avec le Recueil (110 × 165 mm)
- exemplaire Albrecht von Treskow = autre (?) exemplaire Ruzo comprenant le Recueil (115 × 172 mm) => vente Swann Avril 2007 => bibli Mario Gregorio

Cette édition ne diffère de la précédente que dans l'annonce des sizains ci-dessus mentionnée. Ce serait l'édition "classique" Pierre Duruau, sans les particularités des deux précédentes, mais toujours avec l'erreur au nom de "NOSTADAMVS".


[photos de l'exemplaire Treskow/Ruzo/Gregorio]
 

115D Édition Du Ruau 3 (c. 1629) Correction du nom "NOSTRADAMVS" au titre du premier livre [Ruzo, n°52 B]

I- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Reveuës & corrigées sur la copie Imprimee à Lyon par Benoist Rigaud en l'an 1568
II- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. Qui n'avoient esté premierement Imprimées : & sont en la mesme edition de 1568
Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus, és années 1555 & suivantes jusques en 1567
Predictions admirables pour les ans courans en ce siecle
III- Recueil des Propheties et Revelations, tant Anciennes que Modernes

Troyes, Pierre Du Ruau, s.d. [c. 1629], in-8, 3 × 64 ff.

- BM Toulouse: Rés. D XVII 724 [avec le Recueil] (99 × 162 mm)
- exemplaire Ruzo 52B (113 × 165 mm)
- BM Lyon: fds Chomarat 6607 [sans le Recueil]
- BM Lyon: fds Chomarat A 6126 (incomplet) exemplaire de l'abbé Rigaux [sans le Recueil]
- exemplaire Mario Gregorio (105 × 162 mm) [avec le Recueil]

Cette édition corrige la mention fautive du nom de l'auteur au titre du premier livre. Elle est semblable à l'édition précédente selon Ruzo, qui précise que son exemplaire ne contient pas le Recueil.
 


 

115E Édition Du Ruau 4 (c. 1630) orthographie "Impriméz" au second livre

I- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Reveuës & corrigées sur la copie Imprimee à Lyon par Benoist Rigaud en l'an 1568
II- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. Qui n'avoient esté premierement Impriméz
Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus, és années 1555 & suivantes jusques en 1567
Predictions admirables pour les ans courans en ce siecle
III- Recueil des Propheties et Revelations, tant Anciennes que Modernes

Troyes, Pierre Du Ruau, s.d. [c. 1630], in-8, 3 × 64 ff.

- BnF Paris: Ye 7364 (64 + 40 ff : sans le Recueil, ni les quatrains des almanachs, ni les sizains)
- BM La Rochelle: 13399 C
- BM Nancy: 295457 ; 303563a
- BM Troyes: B. Bleue 709-711
- BM Troyes: Imp. tr. 316 ; Cat. local 680
- B. Classense, Ravenna: 55.10.Q2
- Rossiiskaya Gosudarstvennaya Biblioteka (ex-Leninka), Moscou
- exemplaire Klinckowstroem : (107 × 174 mm) => collection de Harry Price (p.414) => University of London
- exemplaire J. Rosenthal à München (selon Klinckowstroem)
- exemplaire M. de Salvandy (Narcisse Achille de Salvandy ? - 1795-1856) = autre exemplaire Ruzo comprenant le Recueil (105 × 162 mm) => vente Swann Nov. 2007 => bibli Mario Gregorio

Cette édition orthographie "Nostradamus" au titre du premier livre comme la précédente, mais supprime la mention "& sont en la mesme edition de 1568" au frontispice du second livre, et y orthographie "Impriméz" [sic] au lieu d' "Imprimées".
 

115F Édition Du Ruau 5 (c. 1631) ajoute le quatrain controuvé VII 43 [Ruzo, n°51]

I- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Reveuës & corrigées sur la copie Imprimee à Lyon par Benoist Rigaud en l'an 1568
II- Les Propheties de M. Michel Nostradamus. Centuries VIII. IX. X. Qui n'avoient esté premierement Impriméz
Presages tirez de ceux faicts par M. Nostradamus, és années 1555 & suivantes jusques en 1567
Predictions admirables pour les ans courans en ce siecle
III- Recueil des Propheties et Revelations, tant Anciennes que Modernes

Troyes, Pierre Du Ruau, s.d. [c. 1631], in-8, 3 × 64 ff.

- Mazarine, Paris: 8° 53880 (sans le Recueil)
- exemplaire Ruzo 51 (110 × 162 mm) (avec le Recueil)

Cette édition orthographie "Impriméz" [sic] comme la précédente, et contient un quatrain supplémentaire, le controuvé 43e de la centurie VII.
 

Composition de ces éditions :

(I)  - f. 1r : frontispice (vignette)
      - f. 1v : blanc
      - ff. 2r-7r : préface à César
      - ff. 7v-64r : quatrains I 1 à VI 100 (+ quatrain latin) et VII 1 à VII 42 ou 43 (+ quatre quatrains additionnels = nn. 73, 80, 82 et 83 de l'édition Roffet de 1588)
      - f. 64v : blanc

La composition de ce premier livre suit l'arrangement des éditions Chevillot jusqu'au feuillet 58 verso (numéroté 56 au recto) avec lequel s'introduit le décalage d'un vers. Le quatrain numéro 81 pris dans l'édition Roffet a été éliminé : il s'agit du quatrain pour octobre 1561 provenant de l'Almanach pour 1561, dont une version a été donnée par Chavigny dans son Janus. Les quatre quatrains restants (février, septembre, novembre et décembre 1561), recopiés des éditions Chevillot, sont conservés, car Chavigny ne les avait pas retenus dans son ouvrage (cf. infra au livre II : les "Présages"). Un nouveau quatrain, numéroté VI 100 et commençant par "Fille de l'Aure" est inséré avant le quatrain latin dont le titre a été judicieusement corrigé (Legis cantio dans les éditions Chevillot, mais Legis cautio ici). Le quatrain VI 100 est repris du Janus de Chavigny qui l'interprète par des événements politiques survenus en 1562 (Janus, pp.106-108 : quatrain "VI 109", et p.218 : quatrain VI 100).

Fille de l'Aure, asyle du mal sain,
Où jusqu'au ciel se void l'amphitheatre,
Prodige veu, ton mal est fort prochain,
Seras captive, & des fois plus de quatre.

 

(II) - f. 1r : frontispice (sans vignette)
      - f. 1v : blanc
      - ff. 2r-11r : préface à Henry II
      - ff. 11v-38v : centuries VIII à X (+ les 6 quatrains de l'édition Roffet, adressés à Catherine et insérés après la centurie VIII, et le quatrain du "fourcheu" des éditions Chevillot)
      - ff. 39r-40r : centuries XI et XII (soit les 13 quatrains de Chavigny, y compris le quatrain numéroté XII 56)
      - f. 40v : blanc
      - ff. 41r-54v : Présages (les 141 quatrains des almanachs commentés par Chavigny dans son Janus)
      - ff. 55r-56v : Predictions admirables (titre) et préface à Henry IV (de Vincent Sève)
      - ff. 57r-64r : 58 sizains
      - f. 64v : blanc

Par rapport aux éditions Chevillot parues une quinzaine d'années auparavant, ce second livre Du Ruau ajoute de nouveaux quatrains issus du Janus de Chavigny : le quatrain XII 56 censuré par les éditions Chevillot ("Roy contre Roy, & le Duc contre Prince") et les 141 quatrains des almanachs (dont l'un a été fabriqué par Chavigny). Le quatrain du "fourcheu" des éditions Chevillot (ici le "fourchu") est introduit par une formule qui a vocation de renseigner sur son origine : "Adiousté pepuis [sic] l'impression de 1568."

(III)- f. 1r : frontispice (vignette)
      - f. 1v : sonnet
      - ff. 2r-4v : préface au lecteur
      - ff. 5r-62v : texte en 60 chapitres
      - ff. 62v-64v : table des matières

Le troisième livre s'apparente à celui publié par les éditions Chevillot. L'appareil iconographique de ces éditions par ailleurs soignées est sommaire : une seule vignette, deux petits fleuron (dont l'un à la fin de la centurie IX), et trois lettres ornées aux épîtres aux rois. On retrouve par ailleurs, d'une édition à l'autre, certaines erreurs typographiques récurrentes : par exemple dans la pagination ("56" pour 58 dans le premier des trois livres, ou "25" pour 52 dans le second).
 

Le quatrain apocryphe (VII.43), probablement ajouté dans la dernière édition Duruau, témoigne du contexte socio-politique de ces éditions, et permet de les dater du début des années 30.

Vn Iuste Roy de trois lis gaignera
Dessus le Pau une palme nouvelle,
Au mesme temps qu'un chacun marchera
Sur le clocher de la Saincte Chapelle.

Les deux premiers vers seraient un rappel d'événements antérieurs d'une dizaine d'années : l'entrée à Pau de Louis XIII avec ses troupes le 15 octobre 1620, l'abolition du conseil du Béarn et son remplacement par un parlement affilié à la Couronne, et la promulgation de l'édit du 20 octobre 1620 qui spécifie le rattachement du Béarn et de la Navarre au Royaume de France. Ce succès justifie le terme "palme nouvelle" au second vers.

L'expression "au mesme temps" (au début du troisième vers) ne signifie pas "au même moment" et ne doit pas être malheureusement interpolée. En effet, les conflits avec les protestants durent encore une dizaine d'années (Saint-Jean-d'Angély, Montauban, Mont-de-Marsan, etc) jusqu'à la prise de La Rochelle (cf. le quatrain controuvé des éditions lyonnaises de 1627 : CN 108) et la promulgation de l'édit de grâce dit d'Alès (28 juin 1629), en réalité promulgué à Nîmes quelques jours après. Les protestants doivent renoncer à leurs places de sûreté et au droit de tenir des assemblées politiques ; cependant la liberté de culte leur est concédée dans l'ensemble du royaume, sauf à Paris.

Les événements auxquels les deux derniers vers du quatrain feraient allusion, compte tenu du contexte déjà tendu dans la capitale, pourrait être le soulèvement parisien de février 1631, occulté par l'histoire et les archives, et appelé "première Fronde" par Reynald Abad (cf. "Une première Fronde au temps de Richelieu ? L'émeute parisienne des 3-4 février 1631 et ses suites", in XVIIe siècle, 118, 2003/1 ; cairn). L'agitation parsienne qui suivit les événements de février 1631 (émeute anti-fiscale des 3 et 4 février, rébellion de la Cour des aides le 10 février) ne prit fin que le 10 mai suivant avec le rétablissement des magistrats de la Cour des aides. C'est durant cette période que le quatrain aurait vu le jour.
 

Retour à l'index
Bibliographie
Retour Nostradamica
Accueil CURA
 

Patrice Guinard: Les éditions troyennes Pierre du Ruau (c. 1627-1631)
http://cura.free.fr/dico2pro/911duruau.html
01-11-2009 ; updated 20-06-2018
© 2009-2018 Patrice Guinard