CORPUS NOSTRADAMUS 73 -- par Patrice Guinard
 

Pronostication pour l'an 1558

La transcription de ce texte respecte la mise en page, y compris pour les coupures de mots. Hormis pour la page de titre et pour les majuscules, je transcris le document avec les conventions habituelles (restitution des i et j, des u et v, ajout d'apostrophes, indistinction du s court en fin de mot et du ƒ long à l'ancienne), et ne transcris aucune abréviation (tildes sur les voyelles, qui, que, par, pre, pro, us, etc), ni aucune ligature typographique. J'ai effectué quelques corrections mineures, en particulier pour la ponctuation.

Addenda 22/09/2010 : La redécouverte de l'édition lyonnaise (exemplaire Rigaux) par la librairie parisisienne Thomas-Scheler (unicum mis en vente à la XXVe Biennale des Antiquaires, au Grand Palais, en septembre 2010) est importante car la Pronostication pour l'an 1558 est à ce jour la seule publication annuelle de Nostradamus dont ont été conservées les deux éditions autorisées, la lyonnaise et la parisienne. La leçon qui résulte d'une première comparaison est que les deux éditions transmettent bien le même texte. Je marque dans ma transcription entre accolades les nombreuses variantes du texte de l'édition lyonnaise au feuillet A2 recto (cf. CAT Thomas-Scheler, p.24).
 

Nostradamus, Pronostication pour l'an 1558, Paris, Le Noir, [1557], f.A1v Nostradamus, Pronostication pour l'an 1558, Paris, Le Noir, [1557], f.B4r

 
Composition de l'ouvrage :
- f.A1r : titre (1 page)
- f.A1v : lettre-dédicace (1 page)
- ff.A2r-A4v : présages généraux pour l'année (ca. 6 pages)
- ff.A4v-B2r : présages "saisonniers" : Printemps (3 pages)
- ff.B2r-B4r : présages "saisonniers" : Eté (3.5 pages)
- ff.B4r-C1r : présages "saisonniers" : Automne (2.5 pages)
- ff.C1r-C2v : présages "saisonniers" : Hiver (2.5 pages)
- ff.C2v-C4r : phases lunaires mensuelles + "almanach" (= fêtes mobiles) (ca. 3.5 pages)
- f.C4v : extrait du privilège (1 page)
 
 
P R O N O S T I C A T I O N
N O V V E L L E,  P O V R  L' A N
Mil cinq cens cinquante & huict.
 

Composée par maistre Michel Nostra-
damus, de Salon de Craux en Pro-
uence, Docteur en medecine.

A   P A R I S,

Par Guillaume le Noir, rue sainct Iaques, à la
Rose blanche couronnée.

A V E C   P R I V I L E G E.

A TRESVERTVEVX, ET ILLV-
STRE SEIGNEVR, LE SEIGNEVR GVILLAV-
me de Gadagne, Seigneur de sainct victor, Baron de Lunel,
Baillif de Mascon, Seneschal de Lyon, & Gentil-
homme de la chambre du Roy,

M. Nostradamus desire salut & felicité.

Mon seigneur en recordation du bon acueil
que vostre excellence me feit dans vostre
maison à Lyon, allant à la court, en tant grand
& sumptueux convive, accompagné d'un nom-
bre de graves personnages, tous d'honneur,
de doctrine, de noblesse, & erudition, de mon revenu
annuel par une recordation vous ay voulu consacrer
ce petit exigu labeur. Il Vous plaira de le prendre en gré
& si je puis entendre que vostre seigneurie n'y prenne
desplaisir, prendray peine vous consacrer oeuvre qui ne
sera d'un an : mais sera digne de perpetuelle memoire
en recordation de vostre bienfait. Il vous plaira donc
seigneur prendre en gré cecy, qui n'est rien quant au
respect de V.S. mais qui vous fera cognoistre l'obeissant
service, que perpetuellement vous portera vostre hum-
ble & de tous voz serviteurs, toute sa vie. De Salon ce
premier jour de May 1557.

[A1v]

D E  L A  D I S P O S I T I O N  G E N E R A L E
de la presente annee 1558. selon la plus parfaicte {parfaite}
prediction des Astres.

Adversum me loquebantur, qui sede-
bant in porta aurea : & in me psalle-
bant qui bibebant merum aspidum in
labiis eorum. [1] Il ne faut pour cela lais-
ser de rediger en peu de carte la futu-
re prediction de la presente annee Mil
cinq cens cinquante huit. {+ Et}Mars est {--verbe absent--} à Saturne conjoinct.
Totum dant acerbis cladibus annum, [2] que, si Dieu n'y
met la main, je doute {doubte} fort que le genre {gendre} humain n'ayt {n'aie}
beaucoup {beaucop} à souffrir la presente annee, & plusieurs autres
comme {que} selon les influences celestes il {cy} appert quant
aux biens de la terre, estre grandement fertile : qui est le {quant à ce}
premier point, ou consiste toute la vie humaine. Mais
quant à autres factions, tumultes, & martiales {marciales} emotions
les astres font si manifeste apparence, & ont tellement
enflammé les coeurs de ceux qui {que} nullement sont comprins
aux influences celestes, que le temps ne se pacifiera nulle-
ment, que ne soit advenu ce qu' {que} occultement ceste moy-
enne conjonction de Saturne & de Mars signifie : qui est
le premier jour du moys d'Avril, ensuyvant apres l'eclipse
de la Lune : qui {que} sera presque du tout eclipsee, & {+ que} vraye-
ment cela {iceluy} ne sera sans presager, par quelque extension
de temps, diverses adventures, telles & si effrenement
formidables, que les plus grands Martiaux mesmes {+ ne} se-
ront contraints de delaisser la plus part de leurs entre-
prinses, & donner lieu à la disposition du temps, combien

[A2r]

vrayement que cela n'advienne point encores en ce terroir
mais guieres ne tarde, que le poure peuple sera tant fa-
ché, qu'il esperera plustost la mort naturellement advenir
par les enormes pestilentes affections, que devoir n'at-
tendre le pere ses propres enfans vendus par la main des
ennemis, dilacerer leurs membres. Combien que de
toutes telles & plusque prodigieuses afflictions l'universel
regne Gauloys en soit totalement exempt, toutesfois une
profonde commiseration m'esmeut des nations estranges,
lesquelles seront fort affligees : car les Astres, ensemble
uniz & accordez par une harmonie, presagent non tant
seulement ceste presente annee 1558 mais aussi plusieurs
des suyvantes presque jusques à 1562 & du moys de
May, ou est une autre conjonction, qui faict indice de
passer là, ou de faire augment : & encor que les menasses
celestes ne soient que devers les Meridionaux, & Orien-
taux, ce nonobstant il m'a semblé bon le vouloir rediger
par escrit. Car le glaive de Dieu eternel est luysant par
plusieurs famines, mortalitez, effusions sanguinaires,
seditions populaires : mais d'autres plus grandes tristes
adventures provenir devers l'Assyrie, dequoy je trouve
la pestilence & famine estre si grande, qu'elle ait esté
jamais, que l'air sera tellement infect par quelque con-
stellation qui s'apparoistra in Leone, & Cancro, que
guieres ne tardera de descendre par ces pays meridio-
naux, & septentrionaux, avec forte estrange mutation
de Regne & d'estat, oppressions de raison & de loix, &
un autre poinct plus grand, qu'il ne fault obmettre qui
a son extension par la plus part de l'Europe, que les
Princes & Monarques auront ceste année certaine pe-

[A2v]

riclitation du murmurement du peuple par trop ex-
treme & intolerable oppression, avec ce que combien
que le bien de la terre face tresgrande & louable appa-
rence de tous bledz, grains & fruicts des arbres, si est
ce qu'il y aura trop grande abondance de ce que mieux
seroit n'en avoir point, que tant en abonder : qui sont les
vermines, qui corrodent la plus part de la verdure, &
de ce que la terre aura produit &, qui sera cueilly, & le
pays qui sera non du tout sec viendra à produire & non
produire ce que les humains auroient besoing, & non
besoing. Aussi je treuve que cestuy an le monarque de
la Hierarchie de toutes ses forces pacifiera la Repub.
Chrestienne, combien vrayement que le ciel ne face au-
cune apparence de paix, ce nonobstant luy sera de louan-
ge fait. Huc nomen Pauli, gladium Pauli, omnia Pauli.
At bonus hic multis intulit auxilium. [3] Combien aussi
que sont plusieurs oppositions celestes, qui repugnent
totalement à icelle pacification : mais le temps adon-
né à plusieurs calamiteuses varietez, par autres fache-
ries que par guerres, que plus troubleront les humains
par diverses maladies, & pestilentes invasions par tout
le discours de l'année, & est un des principaux signes ce-
lestes, qui presagent les maladies epidimiques prendre
premierement entre les limites, de la fin de l'Europe, &
le commencement de l'Affrique courir celle pestillente
contagion, qui s'approchera du climat meridional, aux
plus principales citez d'Italie & d'Espaigne, & parvien-
dra jusques pres de la mer mediterranée (mais non jus-
ques à l'an 1559 là environ) & sera tant espoventable
que la pluspart du monde se viendra à diminuer, & sera

[A3r]

la pestilence si horrible, que les oyseaux mesmes du ciel
n'en eschapperont, & commencera peu apres le Solsti-
ce hiemal. Car le commencement de l'hyver sera en
partie moderé & attrempé, & non sans froidure forte
& glaciale de neiges, pluyes, broillas, la pluspart peu at-
trempé. Le milieu de l'hyver sera froid & humide, avec
grands vents, & la fin d'iceluy sera plus adonné à pluyes
& vents peu moderez, faisant diverses esmotions, que
seront la pluspart perturbees, & interrompues, & seront
les eaux fort augmentées, combien que jouxte la do-
ctrine de Democritus en ses Semaines, fait affirmation
les eaux n'estre en trop grande abondance, lesquelles
seront grandement nuisibles aux autres, horsmis du bien
de la terre, & peu à peu les eaux par les neiges liquefiees
augmenteront, que ne sera sans grand detriment aux
culteurs de la terre. L'Esté avant le 16 & 20 Iuillet se-
ra mediocre, participant plus de chaleur & d'ardeur in-
flammative, que d'aucune autre qualité : & seront au
milieu du printemps les vignes grandement en dan-
ger de la bruine & plouvine qui viendra à brusler, ou
faudra prier Dieu que telles aventures il nous vueille
preserver, & durant ce temps d'Esté, & printemps seront
par mer & par terre qui se faindront de n'avoir enten-
du paix, pache, condition de repos martial ne tresve, qui
plus nuiront par quelque temps de fainct repos, que du
temps de l'espée & glaive sanguinolent.
Quid non mortalia pectora cogis, Auri sacra fames? [4]
Avec ce que seront durant ce temps conseilz violents,
& pernitieux, divisions, trahisons, rebellions, & super-
emotions, tourmens, bannissemens : les espritz & enten-

[A3v]

demens des plus grands seront tellement faschez &
troublez, qu'ilz diminueront le sommeil, le repos diur-
ne, le boire, le manger, & le passetemps, & par opposite
ilz vaqueront tellement nuict & jour au fait martial,
qu'ilz augmenteront devers les pays barbares leurs re-
gnes de beaucoup, signifiant avec ce aux Mercuriali-
stes grande diligence d'estude & supresme doctrine &
erudition : mais aussi mesprisement & destruction d'i-
celle, menassant oultre ce aux Meridionaux & Orien-
taux une ardante & inextinguible libide, avec occisions,
depredations, proces, debats,discords, dissentions & gran-
des divisions entre parents, prochains voisins, & alliez
amys, oultre ce, maladie de teste, mal des yeux, prurité,
& seront quelques vents : mais doux, benings & amia-
bles, qui viendront destruire totalement les violences
des vents austraux & septentrionaux. L'Automne sera
plus facheux que toute l'année pour cause de la conta-
gion des maladies, & par plusieurs maladies des plus
apparents que par dubite mort de ceux là, le terroyr se-
ra abandonné, & les honneurs, reverences, & salutations
de paix aux plus grans seront defendues. Prions à Dieu
que les fulgurations, gresles, tempestes, affections pesti-
lentes, tremblement de terre, famine & telles furieuses
& martiales calamités qui apparoissent par les ymages
celestes advenir, qu'il luy plaise par sa grace les vouloir
mitiguer, & que ce mouvement de Roy, de region
en autre que pour ceste année ne soit signifiant par au-
cunes coruscations, mouvement de 48 à 45 que ce ne
seroit que quelque mutation d'air toute contraire. Le
commun peuple ne sera ceste année sans estre en grand

[A4r]

tumulte & sedition, les uns tueront les autres dans les
temples, mesme ne deffaillira qui ira mettre à mort son
plus proche parent. Dans les maisons seront meurtris,
destroussez, derobez, & plusieurs temples profanez, pil-
lez, expoliez : & seront pollues & souillées les mains
des plus proches, hors mis guerre entre monarques, seront
de telles querelles, debatz & noises, que se commettront
des choses fort enormes. [5] Mars monstrera bien qu'il su-
scitera intrinsequement plusieurs execrables emotions.
Plusieurs à table, apres que le pere Liber aura faict son
debvoir, se viendront à emouvoir telles querelles, que
de long temps ne s'appaiseront sans grande effusion
sanguinolente, par le bruit & tumulte que tout à un coup
sortira. Seront morts plusieurs que par leur defailliment
la pluspart de leur fureur sera estaincte, & courra l'un
contre l'autre : mourront à la place qui sous umbre de
pillerie vouldront defendre les inondations aux septen-
trionaulx & meridionaux, seront faits extravagantes,
de tous fruictz grande & merveilleuse apparence, & de
tous animaux. Le fruict sera commode, la santé, hors mis
pestilente affection, sera rare. Les nations contre les na-
tions courront faisant pillerie l'un contre l'autre. Prions
Dieu qu'il nous vueille donner grace de passer ceste an-
née en paix & tranquillité.

D V  P R I N T E M P S  1558.

Le Primtemps commencera ceste année le xi jour
de Mars, le Soleil entrant au premier poinct d'Aries,
à 0 degré 53 mi. la Lune à 16 deg. 40 mi. de Leo, [6] qui à
son commencement sera chaut, humide, & Mars do-
minant en Aries, puis ayant advisé la planette Solaire

[A4v]

qui s'estoit conjointe auec Iupiter, la Lune à la teste du
dragon. Le 29 du moys de Decembre dernier passé, qui
signifioit les principaux Monarques Chrestiens faire
quelque fait, non fait de pache, tresve, & de paix non
paix [7] : car le Soleil qui est opposite de Iupiter le 20 de
Iuillet, signifie quelque different de certaines grandes
factions, qui ne sortiront en effect, & seront revoltez, &
aussi que la conjonction de Saturne avec Mars enne-
mys precedent, l'eclipse lunaire vient totalement à re-
pugner à telles benevolences & concordes, combien
que par autres aspectz fait apparoir quelque scintile de
concorde & union : mais non tous comprins, ce que se-
ra prins, sera prins. La cause, qui sera cause du grand feu :
sera ainsi de l'extinction d'iceluy, & si ne sera tellement
estainte ne suffoquée, que la mode Latine, en France
devers les regions Latines, ne face trembler toute la
partie meridionale : mais beaucoup plus grande felice
prosperité devers le pays oultre les Alpes, & que là en-
viron le regne des Gaulois augmente : mais d'ailleurs
où l'on entrera dans le coeur, l'on en sortira que par le
moyen de Mars du tout assoupy, & non du tout [7i] : avec
une pache de paix, jouxte les apparences celestes, ne
sortant rien en effect, & si treuve d'avantage que quel-
qu'un des principaux monarques, qui ne demande que
sa ruyne, non de luy ne moins de son regne, mais qu'en
faisant paix mal à luy, bien ad milites, [7b] & autres de paix
non paix, [7ii] & aussi je treuve que des quatre quartiers Rom-
me se trouvera close, tellement que ne seront deffaillans
de Scevola, ou du fait semblable, & l'un qui tiendra, &
de present tient, que pour une simple audition, ou rap-

[B1r]

port de perte de non conflict, & conflict n'attendra les
seures nouvelles, & s'en retournera en arriere comme
oil qui ne porte, aussi pour cause de l'eclipse lunaire, qui
est le 2 jour d'Avril, qui concerne commencement du
primtemps, que sa malice, & son sinistre presage durera
autant de moys comme quadruplicant les heures de sa
duration : & appert plustost la ruyne & mortalité de
tous troupeaux, comme boeufz, vaches, moutons & sem-
blables, comme afferme Ptolomée en son second livre
du Quadripart. chap. 7 au milieu [8], aussi il ne faut dou-
ter que devers les Espaignes, ou Libra tient sa domina-
tion : & Romme que par moyen de ceste eclipse n'en-
durent beaucoup de maux, miseres & calamitez par
plusieurs & diverses afflictions : aussi que la Lune a esté
eclipsee 15 degrez, 44 minu. de Lib. qui signifie que la
plus grande perte & dommage adviendra à toutes per-
sonnes qui trafiquent le faict de marchandise qu'à au-
tre : aussi que les mercurialistes sus ce printemps auront
à souffrir beaucoup, une fois seront fort eslevez en hon-
neur & dignité, puis apres seront deprimez, tellement
que se trouveront fort en arriere par ceste eclipse. Les
astres font apparoir que le fruict de la terre ne sera sans
periclitation, comme afferme le susdit. Si eclipsis fuerit
in aliquo signo solsticialium vel aequinoctialium, vel in
signo aequinoctiali vernali, in fructibus arborum, cum
oriri coeperint earum significationes invenientur. [9] Et
pour cause aussi que ceste eclipse a esté en signes mobi-
les, comme sont Aries & Lib. vient à preserver de mort,
de maladies, d'inconvenient, & de danger les Roys,
Empereurs, Monarques, & tous autres grands princes,

[B1v]

à cause qu'il a esté fort esloigné des signes communs. Le
milieu du primtemps sera attrempé, sec, moderé, non
sans pluyes, brouillats, & quelques fulgurations toni-
trueuses. Le cor sonné ne sera obey le monarque, plus
l'on voudra voir son ennemy qu'en avoir rapport, la
pluye, le mauvais temps, & le trop bon temps fera mal
& bien. La fin du printemps tendra plus à chaleur qu'à
humidité, combien que selon la diversité des regions &
pays participera partie de chaleur & humidité, & plus
beaucoup de chault qu'autrement, combien que pour
la distance du Soleil diametralement opposite, & par la
conjonction de Saturne à Mars l'un extremement froid,
l'autre chaut & sec, feront que le temps sera moderé, que
par icelle moderation les faits martiaux seront telle-
ment esmeuz, que quelque cry ou renommée que ce soit
de pacification, l'on ne cessera pourtant que ne se facent
plusieurs embuscades, assaillimens, depredations tant
par mer que par terre, & seront faits naufrages par les
grandes inondations d'eaux, que paravant ont esté pre-
cedentes. Et si voudrois affermer que quant à ce que con-
cerne mon estat de prediction, jouxte les significations
futures des astres, que la paix dommagera plustost que
la guerre, & desirera on revivre Annibal, combien que
soyent plusieurs qui par une temeraire audace voudront
contrarier à mon opinion, mais j'en laisse le jugement
à plus justes, & à ce qu'il en sera : quia ex bello nascetur
pax : [10] mais non pas encores, car telle paix sera grande-
ment prejudiciable : Dieu y pourvoye.

D E  L' E S T E  1558.

L'esté commencera le 12 de Iuin le Soleil entrant au

[B2r]

premier poinct de Cancer à 13 mi. la Lune conjoincte
à Saturne à 10 degrez 17 mi. de Taurus, qui sera chaud
& sec, sera plus qu'ardent & enflammé, là peu devant
ou apres seront plusieurs mutations de temps, qui con-
trarieront totalement à noz predictions, & seront jours
qui du tout seront exemps d'aspectz, comme jours vui-
des & vains, qui pour lors seront les plus furieux & plus
muables que nul des autres, tellement que combien que
le temps soit par trop adonné à chaleur ardante & in-
flammation, ce nonobstant seront plusieurs jours pour
la diversité des vents qui feront tout un nouveau chan-
ge, mesme le 2 de Iuin, ou les portes de l'air seront tel-
lement ouvertes, que la chaleur ardente, seicheresse &
inflammation se viendra à pacifier par le fait de la guer-
re. Mars ascendant est en grandissime periclitation de
empoisonnement, non de luy, mais par ses faitz : ce qu'il
portera sera apparoissant. La grande cité aura plus de
besoing : celle famille qui tient les trois graces de mar-
bre blanc en sa maison rentrera par violence, & fera
toute la famille aspre de nom presque expolié & extir-
pé. Par là seront factions terribles. Roma domus fiet,
Reges mutate quirites. Roma domus fiet duces muta-
te quirites. [11] Et si n'est il pas temps de faire telles migra-
tions, par le commencement de l'esté seront telles fa-
ctions par guerres, que je treuve s'approcher les mal-
heureuses afflictions de ce terroir : mais ne seront telles
que les astres demonstrent estre proches aux regions
maritimes, qu'il n'y aura nulle quelle que ce soit, que
soit exempte de la plus horrible facherie que jamais
advint à vie d'homme vivant de present : combien que

[B2v]

Dieu eternel qui viendra ouyr l'affliction de son peuple
captif, & estre entre les mains proches des infideles, ouy-
ra le plainct & le viendra delivrer. Le 28 du moys de Iuin
sera celuy qui portera prejudice grandement aux fruictz
de la terre & aux arbres, mais par opposite portera gran-
de utilité aux mains sanguinaires. Les navigans favoris
de Mercure seront en leur grand avantage. Devers le co-
sté barbare ne viendra que moins qu'il apportera quel-
que peu devant. Fera vent austral, qui bruslera presque
tout ce que pour lors sera verdoyant. Ô quelle estrange mu-
tation de temps, les astres font aparoir : & telles que jamais
depuis le regne des Chrestiens n'en fut de telles. Nec mi-
remur hanc nostram inferiorem naturam diversorum hominum,
Imperatorum, Regum, Principum, & terrarum magnas habere
mutationes, cum etiam in illa superiori forma & durabili
materia quasi rectrice fati tam evidens sit rerum omnium ma-
nifesta mutatio, [11b] que encores demonstre estre plus grande
qu'il n'est possible de declairer : presque une subite reno-
vation de regne & de siecle, & en plusieurs lieux où les
guerres seront frequentes le Soleil viendra à brusler & con-
sumer toute l'humeur de la terre, mesmes durant toute
l'espace de cest esté : mais que durant les conjonctions des
planetes, mesmes des deux luminaires viendront tellement
à troubler le temps & esmouvoir tempeste, mesmement en
signes humides, comme le dernier du moys de Iuin, qui
viendra à restaurer l'humidité qui par ardeur trop vehe-
mente sera anichilée. Eritque hac in re oeconomia & di-
ligentia Dei opificis, digna consideratione, qui ita permu-
tatae erunt oppositiones, ut Luna in hac presertim estate
plena tenebit signa Hyberna frigidiora & humidiora :

[B3r]

& rursus sequenti hyeme plena tenebit signa aestiva [11t], qui
causera que les pleines lunes durant cest esté viendront à
diminuer, tellement l'ardeur du Soleil & l'inflammation : &
par opposite cest hyver viendra à moderer le temps : & tel-
le moderation faite par les moyens & causes susdites se-
ront plusieurs tumultes & emotions militaires, tant par
mer que par terre, qui seront quelque peu intraturbées par
plusieurs mutations constituees dans l'inclemence de l'air.
Seront aussi diverses maladies contagieuses & pestilentes :
divers empoisonnemens : & sera fait un grand dommage au
bien de la terre, tant du cueilly que à cueillir. Prinses, pri-
sons, captivités, desordres, partialitez, embusches, revol-
tes, radiment, fievres ardantes, continues, tierces, dissinte-
ries : aux jeunes flux de sang par le nez avant l'aage de 36
ans, toutes les eaux contaminees, & en plusieurs pays où
se trouvera plus grande abondance de vin que d'eau : & ce-
cy advenir à la pluspart de l'Italie, & quelque peu de Pro-
vence, en mer & terre pestilences : & devers le pays de Fran-
ce aux lieux esloignez de la planure & montueux univer-
sel par la Guienne, par une partie du Languedoc, Perigort,
Rouergue, Bourgogne, Bourbonnois, Viveray, Dauphi-
né, une partie de la Savoye, Auvergne, tout le long de
Loyre, une partie de la France, Bretaigne & Anjou : la tem-
peste, tonnerre, gresle & eclipse dommageront beaucoup le
bien que pour lors sera sus la terre apparoissant : & pour
cause que aucuns malins aspectz seront contraires. & du-
rera cest esté touchant celle gresle & tempeste que sera une
chose terrible voyant dresser celle nuee tant obscure qui
sera ensainte de telle maligne devastation. O dii talem
terris avertite pestem, [12] de faire priere à Dieu eternel. Et

[B3v]

minitara aerem cruenta securi. La peste au bestail de trou-
peau sera grande. Dans cest esté seront plusieurs jours di-
vers : mais beaucoup du primptens. Mourront de grans per-
sonnes d'honneur & de plaincte [13] : mesmes jeunes environ
40 ans, & plusieurs autres qui ne seront guieres moins à
plaindre : prelatz & autres que leur sepulchre ne sera là
ou ilz pretendoient : mais hors du terroir de leur nativité,
& d'autres que presques demy mors s'en retourneront
dens leur terroir auec la dextre estendue. Ceste annee est
vrayement celle que ceux que Mars vient à dominer, la plus
part seront eslevés, enrichis non moins de grandes richesses,
que d'estude & bonne renommee : & seront plusieurs que par
couardise & retardement, & classe non esperee, qui se arra-
cheront la barbe de n'avoir voyagé. Nous prierons tous
Dieu unanimes qu'il nous face telle grace que puissions
non tant seulement passer cest esté, mais toute l'annee, &
que telles calamiteuses predictions ne nous adviennent.

D E  L' A V T O M N E  1558.

L'automne commencera le 14. de Septembre le Soleil en-
trant au premier poinct de Libra, qui sera froid & sec : la
Lune à 3 minu. de Scorpio froid & sec par tous endrois
tendant à frescheur & humidité, avec broillats & vents
frais : participant à son commencement de chaleur & seche-
resse, combien que ses premiers jours seront pluvieux par
les signes qui selon leur constitution ainsi establis menas-
sent de deux qualitez contraires, assavoir siccité & super-
flue humidité : & le tout resolu ses deux qualitez seront
exuberantes, tant que la secheresse surmontera la chaleur :
puis au milieu sera fort humide : & devers la fin froid &
sec, participant de la constitution des jours divers : il est

[B4r]

bien vray que le commencement sera maladif & pestilent :
innumerable poureté vagante par le fait martial, qui
n'aura fait que par ceux qui auront magnanimité & coeur
de Lyon. Les vendenges seront froides & mouillees, non
sans grand empeschement : tout le cours celeste tend à une
certaine froideur & humidité : & seront terribles inonda-
tions d'eaux. Et ne seront que es parties septentrionales, &
une partie du midy. Les effetz de Mars, qui par la vehe-
mente ardeur, & mauvaise indisposition de temps estoient
en partie mis en oubly, se commenceront à reveiller. Ne
tardera durant ce temps qu'un nouveau esleu & non esleu
ayant avec soy les grans, ne pouvant faire pis fermera le
temple de Ianus, & le ceindra d'une guyrlande de paix &
de victoire aquise par prudence, & belliques stratagemes.
La variation du temps sera tant grande qu'elle fut jamais :
ou possible de long temps. Au commencement seront inonda-
tions par pluyes abondantes, non sans naufrages & sumer-
sions. Aussi par le mesme temps seront secheresses, vents,
broillas, superabondantes humiditez, qui causeront mala-
dies diverses & contagieuses. Les faits Martiaux tant du
cousté des Barbares, que des Chrestiens seront terribles &
exorbitans tant que furent long temps à part les maladies pe-
stilentes, mutations de fievres continues de celles mesmes
qui ont esté durant l'esté : avec ardeur & inflammation, cha-
leurs, alienations de sens : frenesies incompatibles, principe
de quartes, hidropisies, jaunisses, hectiques, crachement
de sang : & toutes telles affections ne seront sans le deffail-
liment de plusieurs personnes, qui seront plus de plaindre
pour le bien d'autruy, que d'eux mesmes. Le depart de
la mer mediterrane, Sicule, Hadriatique, Ligustique : &

[B4v]

corcyre [Corfou] par estranges nations ne sera sans grand prejudi-
ce des Chrestiens. La terre n'aura du tout produit ce qui
estoit par vehemente apparance : car il s'en trouvera plus
de la moitié failliz. Les nouvelles de mer aux monar-
ques seront que l'un n'aura dommagé l'autre. Par fami-
ne sera prinse ce que tant de temps avoit tenu, & se repenti-
ra plustost ne l'avoir fait. Le monarque qui devers cest
Automne fera traitement de paix s'en repentira, le princi-
pal ne sera ouy en sa cinquiesme voix : les effectz se mon-
streront à la fin de l'Automne : plusieurs inhumanitez par
captives surprinses, & par icelles qui parviendront par vio-
lence & force hostile. Quelques autres prinses faites par
une effrenée pertinacité, que pour cela le torment Enee :
au devant mis seront mis au fil de l'espée, telles sinistres
apparances ne se monstrent que devers où Hister passe par
là, & aussi pres du Tymbre, Sebetho, Pado, & Rubicon,
& plusieurs autres fleuves aux regions Italiques, ne les
Liguriens, ne les Demylanes fachez, la gueulle ouverte
crieront à la faim, que nul secours n'y sera donné : autres
facheries demonstrent les cieux, qui sont ambigues quant
à ma cognoissance, & ne les fussent : nihil hominus reti-
cendum est. [14] On menera telle resjouissance en court royale
qu'on ait veu long temps à, horsmis que aucuns surprins de
quarte que durant l'exces fachera des plus principaux
mais sa santé sera bien tost recouverte. Nous prierons à
Dieu qu'il luy plaise nous faire grace de passer cest Au-
tomne sans mal & danger.

D E  L'Y V E R.

L'yver ceste annee commencera le 12 Decembre, le So-
leil entrant au premier poinct de Capricorne, 0 degr. 30

[C1r]

mi. la Lune à 28 deg. 45 minu. de Capricor. qui au com-
mencement sera froid & sec, avec neiges, glasses, vens sep-
tentrionaux, une partie austraux, seront grans amas de nei-
ges, qui vers la fin se liquefians causeront enormes submer-
tions plus que ne furent de long temps : son principe sera in-
constant & muable, participant une fois de froid vent, nei-
ges, gelees, verglas, bruines & temps divers : & apres les
neiges le vent du midy, avec pluyes & jours moderez,
toutefois ne sera commode pour les agriculteurs : combien
que l'yver selon la commune opinion des Astrologues, &
& [sic] la constitution des planetes le temps apres icelle humi-
dité & secheresse inconstante, la pluspart du temps sera con-
summatif des pluyes. Et pour cause qu'en son milieu se-
ront fais jours attrempez de peu de durée, seront faites en-
cores de grandes inondations, que Dieu vueille qu'en plu-
sieurs païs on ne soit contraint de semer deux fois : & ne
sera sans naufrages plus par fleuves. Discretam aspiciet
classem Neptunus in undis. [15] Durant ce principe d'yver se
traiteront quelques matieres concernant le fait de l'an-
nee 1559 mais ne sera tant assoupi que ceux qui auront
virilement occupé le regne qui leur appartient : par aucuns
jours bons, beaux & paisibles ne cesseront pour cela de
passer outre, l'accord qui se traitera icy ne condescent
nullement à la raison, on ne se voudra expolier de ses for-
ces. La conjonction qu'on pretendoit l'un par trop subject
au grand, grand, grand, ne se pourra accorder : combien que
par les deux parties le voloir y soit grand : mais l'empesche-
ment par lettres de persuasion sera cause de plus grande
& mortelle guerre que n'a esté long temps à : puis par les
pluyes, neiges & autres acerbes constitutions de temps se

[C1v]

reposeront toutes les deux parties : puis feront diverses
invasions & embuscades par paix fainte & simulée se-
ront fais plusieurs enormes tradimens. Ceux qui auront
donné le conseil passer outre estre endoctrinés par ceux
du pays seront emeuz & conseillez secretement laisser
les lieux, ce que ne se pourra accorder. Le glaive est pen-
du au ciel, qui menasse quelques citez grandes de troys
principales miseres, facheries & calamitez, combien que
par telles influences les images celestes nous donnent quel-
que scintile d'advertissement : si est ce que les grans suivront
leur fortune, & de vray est fort grande, par une emulation
pareille je treuve plus grande prudence, fortune plus pro-
spere aux limites des insubres : combien vrayement que
par tous coustez se monstreront les vaillans Fabiens, telle-
ment qu'onques l'Itale ne fut en tel trouble du temps que
Annibal passa les mons Pirenees & Apennius, & passa
oultre les Latins : toutesfois quelque divine faction pro-
mettoit quelques articles de concorde, union & paix in-
asseurée, & pernicieuse à l'advenir aux Gaulois, que aus-
si appert par un sextil aspect qui n'est pas du tout de si
parfaicte amitié comme le trine : & pendant ce quart
mouront quelques personnes de vieil aage, mesmes de
prelature, & d'autres qui avoient regné beaucoup par
plusieurs terres & pays, mesmes par l'europe universel-
lement, ou nous avons dressé nostre principal enteni [sic]. avec
reumes, catharres, pleuresies, appoplexies, distilations de
nez & d'urines, mesmes aux vieux fievres continues, en-
cores les dissinteries ne seront sedées, quelques signes
pestilens. Et seront plusieurs temples prophanés, pillez
& expoliez durant le temps de cest hyver. Et seront pru-

[C2r]

dens ceux qui depuis le premier de Decembre jusques au
10 de Mars feront guet : car encores seront fais plusieurs
destroussemens & pilleries. Dieu par sa grace les vueil-
le convertir. Les martiaux durant cest hyuer seront en
facherie, & esperance qui ne sera du tout vaine. Prions
Dieu qu'il luy plaise nous preserver des malignes in-
fluences que les astres nous font apparoir durant cest
Hyver, & vueille retourner la paix au peuple.

Des Lunes nouvelles, pleines & quartiers. Premierement
En Ianvier 1558.

La plaine Lune le 4 jour à 3 heures, 26 mi. à 22 degrez 19 minu-
tes de Cancer, sera pluvieuse tendant à moderation de temps avec vens
froids, neiges & gellees catharreuses, pleuretiques, & reumatiques.
Dernier quart le 11 à 2 mi. 0 degré 25 mi. de Scorpio froid & sec :
avec vens, neiges, gelees, & mutations de temps reumatique. Nouvel-
le Lune le 19 à 5 heu. 34 mi. à 6 deg. 52 mi. d'Aquarius, pluvieuse,
tendant à bonne moderation, naissant quelque cas d'admiration. Pre-
mier quart le 27 à 0 heu. 17 deg. 52 mi. de Thaurus, chaud, humi-
de, attrempé, faisant grandes inondations d'eaux & de fleuves.

F E V R I E R.

Pleine lune le 2 jour, à 13 heu. 57 mi. à 15 deg. 56 mi. de Leo, chau-
de, avec vent Septentrional, & autre mutation de temps par pluyes,
vens, & gelees. Dernier quart le 9 jour à 18 mi. 20 deg. 55 mi. de
Scorpio, tendra à maligne constitution de temps. Nouvelle Lune le
17 à 23 heu. 15 mi. à 27 deg. 45 m. d'Aquarius, pluvieuse & exigue
mutation de mauvais temps à bon, emouvant tumulte d'une gent con-
tre l'autre. Premier quart sera le 25 jour à 8 mi. à 11 deg. 58 mi. de
Gemini, chaude & humide, tendant à chaleur, pluye & brouillats,
& vens.

M A R S

Pleine Lune le 4 jour à midy 53 mi. à 23 deg. 0 mi. de Virgo, chau-
de & humide, avec quelque mutation de temps, continuant brouillats
& vens, avec expedition navalle & terrestre. Le dernier quart le 11

[C2v]

à 14 mi. sus le poinct Equinoctial, à 23 deg. 18 mi. de Sagitarius,
froid & sec, trouble de temps, maladif, & quelques neiges. Nouvel-
le lune sera le 19 à 13 heu. 28 mi. à 1 deg. 40 mi. d'Aries, chaud, hu-
mide, tendant à beau temps. Dernier [sic] quart le 26 à 15 mi. à 7 deg. 27
mi. de Cancer, pluvieuse un peu, puis tendant à chaleur & humidité
auec mal de teste.

A V R I L

Pleine Lune le 2 jour à 12 heu. 32 mi. à 15 deg. 44 mi. de Libra,
froide & seiche, avec vent, froidure, & encores quelques brouillas,
eclipsee du tout presagent ce qu'est contenu, que à destension qua-
tre moys. Le dernier quart sera le 10 jour à 9 mi. à 25 deg. 24 m.
de Capricorne froid & sec, peu glacial & pluvieux : avec quelque
brouillas dommageable aux fruits qui pour lors seront. Nouvelle lu-
ne le 18 à 1 heu. 12 mi. à 6 deg. 55 mi. de Taurus, chaude, humide,
attrempée, avec moderation de temps, tumultuant par mer & terre, Pre-
mier quart le 24 jour, à 18 mi. à 2 deg. 58 mi. de Leo, chaud & sec,
passant la fin du moys sans danger ne periclitation de gelée, mais es-
mouvant guerre & tempeste.

M A Y

Pleine Lune le 2 jour à 1 heu. 20. mi. à 20 deg. 34 mi. du Scorpion,
plus dangereuse de gelee matutinale que de toute l'année. Dernier
quart le 10 à 5 mi. à 27 deg. 28 mi. d'Aquarius, pluvieux & frais,
de secrets & malings effectz. Nouvelle Lune le 17 à 10 heu. 12
mi. à 29 deg. 31 mi. de Thaurus, chaude, humide & attrempée, tendant
à chaleur. Premier quart le 24 à une heu. 11 deg. 38 mi. de Virgo,
chaud & sec, avec vent & inflammation. Pleine lune le dernier jour
à 14 heu. 39 mi. en Sagittarius, froide & seiche, avec vens tendant
à chaleur.

I V I N

Dernier quart le 8 à 17 mi. 17 deg. 37 mi. de pisces, chaud & hu-
mide, faisant pluye, puis chaleur & seicheresse generative de fie-
vres chaudes, continues & ardantes. Nouvelle Lune le 15 jour à 17
heu. 45 mi. à 22 deg. 48 mi de Gemini, chaude & seiche, quelque
signe pluvieux. Premier quart le 22 jour, à 9 mi. à 5 deg. 12 min.
de Libra froid & sec, avec vens Austraux amiable, puis ardeur &
inflammation. Pleine Lune le dernier jour à 5 heu. 9 mi. à 14 deg.
54 mi. de Capricornus, froide & seiche, de peu de durée, puis cha-
leur grande, ardeur pestilente, & de forte inflammation.

[C3r]

I V I L L E T

Le dernier quart le 8 jour à 7 mi. à 21 deg. 30 mi. d'Aries, chau-
de & humide, ayant plus de secheresse que d'inflammation, quelque trou-
ble & mutation de temps. Nouvelle Lune le 15 jour, à 0 heu. 42 mi.
le Soleil & la Lune de mesmes poinctz en Leo, qui sera chaude,
seiche, ardante, & d'extreme inflammation incompatible & febricitan-
te. Premier quart le 21 à 19 mi. à 27 deg. 24 mi. de Libra, froid,
sec, maling par l'entrée des jours Caniculaires, & mutations de
temps. Pleine Lune sera le 29 à 20 heu. 24 mi. à 5 deg. 45 mi. d'A-
quarius, pluvieuse peu, & vent tendant apres chaleur ardante, & in-
flammation generative de fievres continues, tierces, quotidienes,
& principe des quartes.

A O V S T

En Aoust sera le dernier quart le 6 jour à 18 mi. à 13 deg. 41 mi.
de Thaurus, chaud & sec, avec gresles & fulgurations, icy par tout
le moys de Iuin & Iuillet passé jusques à la fin de cestuy, & estran-
ges mutations de temps. Nouvelle Lune le 13 jour à 9 heu. 30 mi. à
24 deg. 40 mi. de Leo, chaude & seiche, avec ardeur & inflamma-
tion meslees avec vens, pluyes, gresle, & tempeste. Premier quart le
20 jour à 10 mi. à 1 deg. 36 mi. de Sagitarius, froid & sec, tendant
à froideur, quelques brouillas & humiditez, subites mutations. Plei-
ne Lune le 28 à 11 heu. 59 mi. à 8 deg. 20 mi. de Pisces, humide ten-
dant à bon temps : mais avec gresle, tempeste, eclipse, & pluye d'impe-
tuosité.

S E P T E M B R E

Le dernier quart le 5 jour à 2 mi. à 20 degr. 36 min. de Gemini,
chaud & humide, moderation de temps avec inconstance. Nouvelle
lune le 11 jour à 16 heu. 30 mi. approchant du poinct Equinoctial,
à 18 deg. 14 mi. de Virgo, chaude & seiche, faisant nouvelles emo-
tions par mer & par terre. Premier quart le 19 à 2 heu. à 4 degr.
31 mi. de Capricornus, froid, sec, tendant à pluyes, inondations &
grandes humiditez rendant le pere liber trop attrempé. Pleine lune
le 27 à 3 heu. 18 mi. à 11 deg. 31 mi. d'Aries, chaude & humide, avec
clemence de temps, & la fin muable par vent glacial & brouillas.

O C T O B R E.

Le dernier quart sera le 4 jour, à 9 heu. à 15 deg. 34 mi. de Cancer

[C3v]

pluvieuse, & tendant à temps chaud, doux, attrempé, & brouillats.
Nouvelle lune le 11 jour à 3 heu. à 26 mi. à 26 deg. 22 mi. de Li-
bra, froide & seiche avec humidité, mortifiant par maladies dange-
reuses de l'aage de 36 ans jusques à 50. Premier quart le 18 jour, à
22 heu. à 24 deg. 10 mi. de Capricorne, froid & sec, pluye, & temps
divers. Pleine Lune le 26 jour à 17 heu. 37 mi. à 3 deg. 30 mi. de
Taurus, chaude, humide, & attrempee.

N O V E M B R E

Dernier quart le 2 jour à 16 heu. à 11 deg. 1 mi. de Leo,attrempé,
avec pluyes, brouillas, estrange mutation de temps. Nouvelle Lune le
9 jour à 17 heu. 24 mi. à 17 deg. 48 mi. de Scorpio, froide, piquan-
te, commencement de neige, mutation de temps en diverses constitutions.
Premier quart le 17 à 18 heu. à 26 deg. 9 mi. d'Aquarius, pluvieux
tendant à mauvais temps inondations de fleuves faisant empeschement
aux semences. Pleine Lune sera le 25 à 7 heu. 33 min. à 9 deg. 9
min. de Gemini, attrempé, puis diverses mutations de temps.

D E C E M B R E

Le dernier quart le 2 jour à mydi à 20 deg. 20 min. de Virgo
peu attrempé, puis par pluyes & neiges du tout abastardy delaissant
le bon temps. Nouvelle lune le 20 jour à 10 heu. 44 mi. à 22 deg &
22 mi. de Sagit. froide & seiche, tendant à mauvais temps, mesme du
12 jour, & quelques jours attrempez comme de prime vere peu dura-
ble. Premier quart le 17 jour, à 14 heu. à 28 deg. 34 mi. de Pisces,
froid & sec, quelque jour attrempé, puis continuant en froidure. Plei-
ne Lune le 24 jour à 19 heu. 22 mi. à 2 deg. de Cancer, pluvieuse,
quelque peu moderée de mauvais temps, & la fin de l'an reumatique
& quatarreuse. Prions Dieu qu'il nous doint grace de passer l'an-
née en paix, amour, union & concorde les uns avec les autres.
 

Almanach pour l'an M. D. L V I I I

Nombre d'or
Epacta
Cycle solaire
Lettre Dominicale
Indiction Romaine
Septuagesime
Quadragesime

I.
II.
27.
B.
I.
6 Fe.
23 Fe.

Pasques
Rogations
Ascention
Pentecoste
Corpus Christi
L'advent
Intervalle

10 Avril.
15 May.
19 May.
29 May.
9 Iuin.
17 Novembre.
8 semaines, un jour.

[C4r]
 

E X T R A I C T   D V   P R I V I L E G E

Par sentence donnee de monsieur le Prevost de Paris ou son Lieutenant
civil. Il est permis & octroyé à Guillaume le Noir, libraire & relieur
de livres juré en l'Vniversité de Paris, d'imprimer & mettre en vente, les
Almanachs, Presages, Pronostications & predictz composez par M. Mi-
chel nostradamus, & defendu à tous libraires, imprimeurs, & autres
personnes, de quelque estat qu'ilz soyent de n'imprimer, ou faire impri-
mer ne mettre en vente lesdictz Almanachs, Pronostications, Presages &
Predictz, composez par ledict Nostradamus, sinon ceux que ledict le Noir
aura imprimez ou faict imprimer, sur peine de confiscation desdictz li-
vres, de prison, & d'amende arbitraire. Faict le lundi vingtiesme jour de
Septembre, Mil cinq-cens cinquante sept. Signé Goyer.
 
 

[C4v]


 

Notes

[1]  "Ceux qui végètent dans les antichambres dorées médisent de moi, et ceux qui débitent des fables sur mon compte ne font que boire le venin sur leurs lèvres." Durant son voyage à Paris, Nostradamus a fait l'amère expérience de la vie mondaine et des cercles d'influence, de la médisance des uns et des calomnies des autres. « Texte

[2]  Mars et Saturne, les deux planètes traditionnellement maléfiques, "vouent l'année entière à de cruels désastres." Ulrich von Hutten ne mentionne que Mars : "totum dat acerbis cladibus annum" (Hutten, Poemata, éd. Böcking, p.253). « Texte

[3]  "Toujours le nom de Paul, le glaive de Paul, Paul partout : du moins ses bienfaits auront aidé beaucoup de gens." Hutten : "Huc barbam Pauli, gladium Pauli, omnia Pauli" (...) At malus hic multis intulit exitium" (Hutten, Poemata, éd. Böcking, pp.262 et 261). « Texte

[4]  "A quoi ne conduis-tu pas le coeur des mortels, maudite soif de l'or ?" (Virgile, Énéide, 3.56-57). « Texte

[5]  Ces descriptions semblent annoncer les conflits religieux de la première guerre civile (mars 1562 - mars 1563). « Texte

[6]  Brind'Amour note que les positions des luminaires proviennent des éphémérides de Simus (1554). Mais les données pour l'équinoxe de printemps (Lune en Lion) sont celles de l'année 1557 (Brind'Amour, 1993, p.479). L'erreur est rectifiée pour le dernier quartier lunaire du mois de mars (ff.C2v-C3r). « Texte

[7] [7i] [7ii]   Nostradamus abuse dans ce texte et en particulier à cette page de telles expressions ambivalentes. C'est que le réel n'est pas équivalent à ses apparences, et plus précisément que la réalité des faits ne correspond pas aux déclarations ou proclamations publiques (cf. aussi note 10). « Texte

[7b]  Chavigny corrige le latin de Nostradamus dans son Recueil : "ad milites" devient "militibus" (PP 3.240).« Texte

[8]  cf. Ptolémée, Tetrabiblos, II 7, éd.-tr. Frank Robbins, London, William Heinemann, Loeb Classical Library, 1940, p.173. « Texte

[9]  Joachim Camerarius a édité à deux reprises des versions bilingues du traité astrologique de Ptolémée : en 1535 (Nürnberg, Froben, trad. latine Giovanni Pontano) et en 1553 (Bâle, Oporinus, trad. latine Philipp Melanchthon). « Texte

[10]  "Parce que la paix naîtra de la guerre." Tout ce passage est intéressant, car il peut se rapporter au traité de paix de Cateau-Cambrésis (avril 1559), peu avantageux pour la France ("telle paix sera grandement prejudiciable"), et des guerres civiles qui s'en suivront et ne prendront fin qu'avec l'abjuration et le sacre de Henry IV (juillet 1593 - février 1594). Il faut lire que la paix mettra fin aux conflits, mais pas la paix de 1559 avec les Espagnols ("mais non pas encores"), car "telle paix", celle des accords de Cateau-Cambrésis, sera plus préjudiciable que bénéfique : "la paix dommagera plustost que la guerre". Nostradamus joue sur deux registres et annonce les deux paix à venir, celle de 1559, apparente et formelle, et celle de 1594 (cf. note 7). Ces allusions assez explicites n'ont pas échappé à Chavigny qui note en marge de son Recueil : "Paix de 1559 dommageable aux Francois. (...) De la paix avec l'Espagnol est venue une guerre civile." (p.110). Quoi qu'ait vu ou "entendu" le visionnaire provençal qui souligne son "estat de prediction", force est de constater que ces déclarations, publiées à la veille des événements évoqués, restent troublantes. « Texte

[11]  "Rome va devenir sa propre demeure. Faites que les rois et les chefs se transforment en citoyens." Allusion à une épigramme dirigée contre Néron : cf. le début du texte dans Suétone, Vies des douze Césars, Vie de Néron, VI 39. « Texte

[11b]  Traduction de Chevignard (qui n'a pas identifié la source) : "Ne nous étonnons pas que notre nature inférieure subisse de grands changements selon la diversité des hommes, des Empereurs, des Rois, des Princes et des pays, puisque même dans l'état supérieur et la matière stable où les tient pour ainsi dire la fatalité, toutes choses sont si évidemment et si manifestement sujettes au changement." (1999, p.320). Melanchthon écrit, dans son Initia Doctrinae Physicae : "Nec miremur hanc nostram inferiorem naturam hominum & terrarum magnas habere mutationes, cum etiam in illa superiore firma & durabili natura, quasi rectrice fati, tam evidens sit mutatio" (Wittemberg, Iohannes Luft, 1549, livre 1, p.76v). Nostradamus transforme son modèle, ajoutant notamment les "Imperatorum, Regum et Principum" aux êtres soumis au changement, et remplaçant "natura" par "materia". Un discours pré-spinoziste qui voile à peine le discours pro-astrologique du réformateur allemand, et qui répond aux ergoteries calvino-bèzistes, passées et futures. « Texte

[11t]  Nouvel emprunt au traité de Melanchthon (cf. p.78r de l'édition Luft) : Nostradamus y remplace notamment le présent de l'énonciation par des futurs... « Texte

[12]  Virgile, Enéide, 3.620. Déjà cité dans l'Almanach pour l'an 1556 (cf. CORPUS NOSTRADAMUS 35). « Texte

[13]  Pour une formule semblable, cf. la Pronostication pour l'an 1552 (CORPUS NOSTRADAMUS 4). « Texte

[14]  "Nihilominus reticendum est" : il (me) faut pourtant le taire. Chavigny corrige aussi la formule : "nihilominus reticendae sunt" (Recueil, p.113) : "Il (me) faut pourtant les taire." « Texte

[15]  "C'est une flotte dispersée que Neptune apercevra en mer." « Texte
 
 
 

Retour à l'index

Bibliographie

Retour Nostradamica

Accueil CURA
 

 http://cura.free.fr/dico-a/709E-pro1558.html
  20-09-2007 ; revised 24-10-2014
 © 2007-2014 Patrice Guinard