CORPUS NOSTRADAMUS 7 -- par Patrice Guinard
 

Almanach pour l'an 1554
 
ville d'édition : Lyon ?
éditeur : ??
année : 1553

Chavigny: Recueil, pp.13-26
Chevignard: Présages, pp.203-218
 

Le texte de l'Almanach

Chavigny a sauvegardé 149 présages de cet almanach, et certains d'entre eux ont été commentés dans ses publications ultérieures.
 

DE L'EPISTRE LIMINAIRE

1. Saturne l'inique par son à nous tardif mouvement viendra susciter toute l'Europe, mesmes les Septentrionaux contre les demi Meridionaux : & par opposite les Meridionaux contre l'Occident & Septentrion : & les Asiatiques contre les Africains.

2. L'an ensuivant sera l'attente frustrée de l'ennemy du Gaulois, qui pretendoit d'eriger trophée.

3. Mais cestuici sera l'an de l'alteration du peuple estrange, imbecillité de cueur, vaines retardations, tarde penitence, retractation frivole, peuple indeument oppressé, païs par Gouverneur rongé, confusion en multitude, plusieurs demandes vaines, requestes inciviles par gens ignares, querelles par foy rompue.

4. Le droit sera violé, seront faites rapines, ravissemens, parjures, vexations, afflictions, destorbemens, entreprises temeraires, dilations estourdies, legeres credulitez.

5. Seront plusieurs vendeurs de fumée royale, la mort de plusieurs grands Seigneurs, plusieurs mutilez par torment de canon, plusieurs captifs, qui seront Princes & grands Seigneurs.

6. Plusieurs nouveaux monstres, nouvelles inventions militaires : amission de membre principal : quelque grand Seigneur perdra un des yeux, & plusieurs navrez à mort.

7. Devers la fin sera un Monarque qui appetera la mort, & la voudroit avoir receuë comme Alexandre, mais il mourra comme Marius ou Pompée.

8. Devers nostre païs à la Durance adviendra un cas autant furieux & estrange qu'on ait veu à vie d'homme. Ce sera à quatre ou cinq lieuës pres d'Avignon, chose fort prodigieuse.

9. Quelque traitement de paix & confederation contre Barbares se traitera.

10. Toute l'Italie sera esmeuë, plusieurs citez rebellées, la Ligurie menacée, Savone dangereuse, Monego du ciel frapé, toute la riviere Gennoise oppressée, spargie & pillée.

11. La mer Adriatique pacifique, abondance de biens autant que de guerres : la Romanie affolée, la Lombardie & la France fort arrousée, l'Espagne & la Romanie affamée, toute l'Afrique pestilente & arrousée de sang humain. Un Predicateur trahira une cité.

12. Sur la fin de l'esté surviendra un tout nouveau mal. C'est que plusieurs mourront de faim en abondance de biens sans pouvoir engloutir.

13. Le voyage occidental & septentrional est non moins à craindre que celuy d'alentour toute la mer Tyrrhene, comprenant les monts Apennins & Pyrenez.

14. Plusieurs personnages de la basse Germanie feront ce que n'est pas à eux de faire & plusieurs de leurs contrées & d'Italie seront en exorbitantes divisions, seditions, mutinemens & altercations.

15. La maladie & desordre aux exercites sera grande : & mourront grand nombre de gens par tarde penitence, & la plus part sans secours.

16. L'esperance du cauteleux Annibal sera du tout dans ceste année frustrée : il congnoistra perdre ses forces.

17. Icy l'inclemence de l'air sera autant pernicieuse que les héroïques haines.

18. Plusieurs seront privez de leurs vies pour avoir donné faux entendre aux Princes, & pour entreprises temeraires.

19. Les Neptunes d'une mer & d'autre, & d'un Prince contraire à l'autre, seront intelligens entre eux, se donnans passage les uns aux autres sans lesion.
 

JANVIER

20. Devers le païs occidental & septentrional quelques esmotions belliques dureront jusqu'au 7e jour, puis pour l'inclemence du temps retraite se fera d'une partie.

21. La Lombardie semble passer ses limites couvertement, aux fins de dechasser les Gaulois hors des monts Apennins : & ce durant ceste Lune & trois autres.

22. Aupres du feu le fait bellique se traitera, & la discipline militaire s'engendrera.

23. Extremes oppressions en plusieurs lieux, exigues insults belliques, escarmouches, guet opprimé & surpris en dormant.

24. Par tempeste de temps edifices demolis, bas elevé & elevé deprimé, estats rabaissez.
 

FEVRIER

25. En la Cour des Princes plusieurs Thurins vendront des fumées.

26. Dans cette Lune la mort de plusieurs Pontifes vieux.

27. Devers la Lombardie, Piedmont, Genevois, Romanie, Bayonne, Austrie & plusieurs lieux circonvoisins feront amas vains de gens pour une subite terreur, de laquelle on ne sçaura trouver l'origine.

28. Quelque couleur de paction se traitera, qui ne pourra sortir qu'à demi effect. Et le 5e jour du mois sera salué nouveau Prince.

29. A la fin du mois devers le païs de la Romanie, Toscane, Dalmatie, Albanie, Naples, Sicile, Ligurie & mer Adriatique, esmotions, tumultes, noises, debats, intestines dissimulations, potions envenimées, seditions, peuples rebellans, conjuration contre les Satrapes & la Potestat.

30. Deliberation du grand Pontife pour les Princes terriens apaiser, mais en vain : le decret ne sortira en effect.

31. Dans ce dernier quart de Lune certains peuples & copies passeront d'un païs en autre : partiront Ambassades : se feront nouvelles alliances.

32. La seconde personne royale, dans un regne que je ne di, sera en extreme periclitation, festin ou combat le 26 du mois.

33. Et le dernier du mois un Roy surmonte & suppedite : le regne Gaulois augmente. La subite mort d'un donra grand trouble.
 

MARS

34. Qui sera sage se gardera soy marier durant ceste Lune nouvelle, jusques au premier quart. Qui fera le contraire s'en trouvera mal.

35. Sortiront nouveaux bruits, querelles, murtres, apparance de nouveau Roy, un païs assaillira l'autre.

36. La terre devers nous appellée Mesopotamie par son nouveau Prince sera fort oppressée & menacée, fleurira en doctrine legale, mais sera de doubter.

37. La classe Barbare menace d'icy à 30 jours l'isle de Melite, Sardaigne & toute la riviere de Gennes.

38. La Lombardie pleine d'humidité, l'Espagne de siccité. La Lusitanie sera contrainte cercher la pluye non au ciel, mais bien profond dans la terre. La France prospere.

39. En ceste pleine Lune les maladies croistront, les guerres resusciteront, voyages se feront, plusieurs entreprises se commenceront, qui pulluleront toute l'année.

40. Devers l'Afrique & Perse, à Tauris & à Trapezance ou Trebisonde, un signe merveilleux fait apparoir à la fin de Mars grande effusion de sang & mortalité, & plus au royaume de Naples & Sicile. & au païs de Provence signes apparants de peste & guerre.
 

AVRIL

41. En ceste Lune nouvelle naistront plusieurs monstres tant humains que d'animaux, qui denoteront de grands maux : que s'ils sont bien & doctement interpretez on pourroit eschever ce que nous est par les astres menacé.

42. Sera infailliblement dans ce mois tremblement de terre devers le païs d'Orient qui sera si vehement que gueres ne s'en faudra que nostre climat ne s'en resente.

43. Les guerres qu'on eusse pensé estre assoupies seront suscitées, & en lieu non du tout nouveau, ni trop estrange.

44. La guerre navale se fera le long de la mer Ligustique, Sardaigne, Corsegue & autres lieux maritimes, qui ne failliront d'estre grandement oppressez.

45. Le XI de ce mois se fera commencement d'une nouvelle guerre & mutinement seditieux devers le païs d'Arctos, qui durera 17 mois.

46. Et devers son pole opposite s'en fera une sanguinaire contre ceux qui sont de present au Peloponnese.

47. Devers la Gaule entre Scipion & Annibal vaines oppressions.

48. Annibal dans ce quart est dangereux, & sera bien à craindre extreme accident luy survenir. La classe Barbare le dommagera.

49. Une nouvelle soubs espece de paix & tresve sera apportée en France.

50. La coste de Narbonne tant mer que terre sera pillée, ou assiegée.

51. Pour verité, ce jour de pleine lune quelque peu plus ou moins, quelque cité en Italie & païs circonvoisin se vendiquera le preme de tyrannicide.

52. Plusieurs citez oppugneront pour la liberté, mais en vain.

53. Icy gresle & tempeste toutefois sera plus à craindre à demi Aust jusques à demi Septembre: on aura un grand pinacle, lequel sera touché & frapé du ciel.

54. Grand tempeste dans un regne. Saturne est de retour.

55. Dans ce dernier quart grand tumulte en l'esglise, mesmes Romaine.

56. Apparance de peste, esmotions belliques, populaires oppressions, fuite. Regne restitué & reduit.
 

MAI

57. Ceste Lune nouvelle sera variable, donnant resjouïssance aux humains peu durable, à plusieurs païs vaine, & devers l'Afrique effusion de sang, & le long de la mer Mediterranée subversions, pilleries, incursions.

58. Dans la grande mer Oceane & lieux contigus Tamisi & Gessoriaci [de la Tamise et de Boulogne-sur-Mer], mutinemens & vaine conjuration.

59. Courront à la maison Royale nouvelletez, encores les Thurins vendront leurs fumées, & sera resjouïssance au palais Royal.

60. Le ciel fait apparoir grande effusion de sang & flambe, & le sang estre par maladies plus tost que par fer : cenonobstant tous deux feront de grands maux.

61. La clemence de l'air sera douce, l'inclemence des humains sera icy en plusieurs contrées & en diverses sortes bien amere, acerbe & cruelle.

62. La terre fera quelque esmotion devers la Toscane & l'Albanie : devers l'Orient sera plus vehemente.

63. La mer Adriatique verra dans ce quart de Lune un grand & horrible monstre Nereide en forme de poisson.

64. Le vent de north fera tenir ceux de la mer Ligustique en vigiles & guet.

65. La pleine Lune de ce mois en plusieurs païs fera esmouvoir rixes, contentions, debats, violences, opprobres, contumelies, inimitiez, proscriptions, condamnations, bannissemens, ravissemens. Peuple infime du tout oppressé & succombé. Nouveaux impos, estranges nouvelletez.

66. Et le tout perpetré par Potestats, Preteurs, Rois, Princes & grands Seigneurs procedant d'ambition, convoitise & vengeance sanguinaire, & la plus grand part dans le regne Gaulois, plus en Italie. Mais dans la Gaule le commun populaire & l'Ecclesiastique sera fort oppressé.

67. En ce dernier quart diverses maladies, effusion de sang, l'air fort courroucé, la fuite de plusieurs personnages, mesmes de Prince & grand Seigneur, emprisonnement de vieillard, singulier duel.

68. Belle apparance de tous biens, grand fortune inesperée, regne augmenté, Roy Gaulois magnifié salué victorieux. Provence en vain tentée.
 

JUIN

69. Le ciel sera enflammé, la mer efrenément ardante aux navigans, plusieurs laboureurs frustrez. Pater Liber fera grand monstre, plus grande fera Minerve du sien : mais avant le plein, & au mois d'Aust la fleur par bruines & vents menacée & anichilée.

70. Signes de peste apparants. Plusieurs fuiront sans cause, non mie de peste, mais de subite frayeur, en plusieurs regions partie proches, partie lointaines.

71. Feront grande & incredible esjouïssance : & par opposite les parties contraires seront en deul & tristesse. Combien qu'un qui aura fait grande & inestimable perte tant de biens terriens que d'humains, dissimulera grandement.

72. Nouvelles copies se dresseront. Sectes diverses pulluleront.

73. Ce premier quart viendra susciter & enflammer la cholere, de sorte que se trouveront plusieurs, mesmes Princes & grands Seigneurs qui seront ireux, implacables, temeraires, audacieux, impudens, farouches, voleurs, depredateurs, parjures, ravisseurs, employans telles ou semblables violences à l'endroit de leurs subjets, & faisans mourir par sentences severes absolument plusieurs.

74. Le païs de Hongrie sera de nouveau assailli & le païs de la grande Grece par les Persiens, par l'intemperance & ardeur de Mars.

75. Dans ce quart se traitera & maniera une conjuration secrete pour dechasser les François de l'Italie & Piedmont, mais vaine.

76. La cité de nouvelle secte & de nouveau magistrat sera de craindre : sa plantation sera seditieuse. Il y aura quelques partialitez, est à doubter qu'elle ne soit assiegée.

77. Plusieurs grands Seigneurs mesmes Ecclesiastiques mourront en ce dernier quart, & un Chef. Victoire Punique.

78. Un nouveau Neron ou Tibere nouvellement pulluler, qui fera tant de nouvelles oppressions, qu'on cerchera un autre Harmodius ou Aristogiton : mais son regne pour sa violence sera peu durable.
 

JUILLET

79. Aucuns malins feront esmouvoir seditions, mutinemens, invasions, nouvelles guerres, transmigration de peuple.

80. Contract fin fourré de trahison, mille opinions & pensemens dans le cerveau du second Punique, nouvelle invention pour seduire son adversaire : mais decouverte, repos pensif, ire presques intolerable.

81. Le païs de Gascongne presques partout sera enormement de gresle batu, & en plusieurs lieux, si fort que rien n'y demeurera, non dans ce mois, ains en Aust & Septembre.

82. Les maladies seront de mesmes, mais plus fortes & plus longues, & les noises plus execrables.

83. L'effervescente exuberence du Soleil outrepassant le solstice estival fera nouvelles esmotions aux martiaux.

84. Tout le païs de la Guienne est menacé d'icelles le long de la Garonne, & la Bourgongne par la Saone. Et bien que soyent mois contraires au fait, on congnoistra la verité estre ainsi.

85. Le ciel menace le regne de Saturne s'approcher, mais plus tost defaillir brievement par guerre accompagnée premierement de famine & puis de peste : & prochainement en nos contrées, en Espagne & toute l'Italie, la moitié du Languedoc exempte.

86. En la Lombardie le ciel sera clos par 36 mois, jusques à 1558, la terre seche, humectée par sang, & par eau peu.

87. Non loin de nostre terre le ciel fait apparoir la guerre par une nouvelle flotte & assemblée estrange, qui sera cause de longue guerre. Et ceci fait apparence en tant de parts, qu'il n'est besoin le rediger par escrit.

88. Les maladies seront si vehementes qu'on jugera le siecle d'Artaxerces, qui fut du temps d'Hippocrate, par revolution celeste revenir.

89. Le 17 du mois sera grandement pernicieux. Là mourra quelque grand & honorable personnage, & le jour mesmes en naistra un, qui ne sera de moindre valuë.

90. En France & Italie en habillement dissimulé quelcun sauvera sa vie.
 

AOUT

91. Dans la revolution de ce mois courra apres midy ou environ sus le Lionnois un feu au ciel tendant vers le Levant avec horrible bruit.

92. Un tel feu doit courir à Naples & en la Sicile, & tomber dans un chasteau, & bruler.

93. Semblablement aux villes proches des montagnes Pyrenez & de Foix est dangereux de bruler quelque ville, & tempester tout le païs. Temples seront frapez du ciel.

94. Plusieurs Dames & Princesses seront par maladies gastées de leurs faces sans aucune restitution.

95. Une pluye le 11, 12 & 13 du present mois donnera grand empeschement à celuy qui pretendoit estre victorieux. Ubi ? Assez loin.

96. Dans ce mois les Princes terriens seront en grande haine & discord, dont plusieurs partialitez & guerres seront esmeuës.

97. Le 11 du mois sera decouvert celuy qui pour la liberté vouloit mettre à mort celuy qui tenoit la Potestat par ambition. Et ceci est menacé alentour de la Ligurie, & en plusieurs parts d'Italie.

98. Les maladies qui subitement viendront, & un peu longues, feront empeschement à quelque entreprise.

99. Celuy qui passera 52 ans, & viendra malade dans le circuit de ce mois, pourra aller tant qu'il pourra, mais il en mourra.

100. Naistra un fils de Prince le 18 qui sera puissant & belliqueux, homme valide, indontable, prompt, plein de celerité, fervide, arrogant, cruel, tyran.

101. Et ce jour mesmes se fera une grande & soudaine conflagration en l'air de quelque grande exhalation.

102. En ce dernier quart l'apparence est assez notoire que se fera retirement devers les Princes terriens. Et la cité d'Avignon periclite de certaine transformation : & y naistre un nouveau Dictateur, qui sera impatiens irae ac libidinis [ivre de colère et de volupté], indifferemment semblable à Maximinus.
 

SEPTEMBRE

103. Le plus de mal que viennent icy presager les corps celestes, est devers la marine par navigation Barbare.

104. Et la Romanie, Toscane, Gaule Celtique doit souffrir par assault de l'Insubrie ou Lombardie.

105. Et se renouvellera une nouvelle alliance de deux Princes grands terriens, ennemis capitaux, qui semblent avoir esté faits soubs couleur de feints amis : mais ni d'une part ni d'autre n'y aura foy vallable.

106. Quelque grand Prince terrien aura victoire en la guerre navale depuis le second du mois jusques au septieme.

107. Et le 8 dudit sera prise une grande ville des Chrestiens sus la mer. Sera pillée une classe pleine de vivres & munitions.

108. Du 20 jusques à la fin naistront de lieu infime deux qui parviendront à grand honneur.

109. Le 15 du present mois sans faillir au païs de Perse se obtiendra une victoire grande, ou mourra grande multitude de peuple Barbare.

110. Le 18 quelque secte nouvelle pulluler, & occuper quelques nations de gens bestiaux.

111. Le penultiéme du mois donnera empeschement à l'Aigle à Nice, qui se verra oppressée par l'ombre du Lion, subjugant une autrefois de peu de durée l'enseigne jadis du Minotaure.

112. Mais Verone, Parme, Vicence, Bologne seront oppressées par nations à eux estranges.

113. La Celtique region fera nouvelle assemblée, & grand exercite se doit lever dans ce quart pour assieger le grand Pontife.

114. Un nouveau Hieron à Pise entrera. Ses subites entreprises seront subitement levées, & plus tost defaites par deux. C'est par incredible pluye, qui donra empeschement & trouble.

115. La nation Aquitanique doit par trop offenser d'une lesion irreparable outre les monts Apennins.
 

OCTOBRE

116. La cité d'Antenor se tiendra sans mouvement & attendant. Les maladies seront de mesmes.

117. Mutation au Prince Venitien, ou la seconde personne.

118. Je trouve que ce mois sera grandement favorable à la nation Barbare en fait maritime : & par opposite & collateralement sera dommageable à la cité de Corfou & païs circonvoisin.

119. Le païs d'Espagne sera oppressé de son païs mesmes. Seront chargez de nouveaux impos. La plus grand part murmurera contre les Magistrats. La Romanie en sera de mesmes.

120. Dans ce premier quart, par tout le long on orra des nouvelles bien estranges. La grande Cité la plus grande de son terroir sera changée de tous estats. Les estrangers la subjugueront. Aux Mercurialistes seront changez & transmuez, & aura grand discide entre eux.

121. Un nouveau tyran doit entrer en la Provence, qui oppressera beaucoup tout le païs. Aucuns Astronomes accordans Mercure en Mars & Lune, dient que c'est dans ceste année, & mois, & quart : mais semble que ne soit que 1567.

122. Là environ Marseille semble se expolier en un moment de sa classe trireme, & puis augmenter.

123. Les guerres en partie font apparence acquiescer ici.

124. L'isle de Sardaigne doit estre grandement pillée par gens Barbares, lesquels feront des incursions dans ce quart pour le seur, pensant la mer estre fermée, & sera ouverte.
 

NOVEMBRE

125. Ceste Lune nouvelle sera tres bonne pour toute la mer Ligustique, ou riviere de Gennes, lesquels dormiront pacifiquement, mais elle sera aussi d'autant plus mauvaise par toute la France pour sa froideur, inconstance & glaciale constitution.

126. Dans ce premier quart sera un de couleur noire & aduste Italien de 42 ans ou environ, lequel par tous ses effets n'aura peu venir au bout de ses attentes, & pourra on dire, Rapit illum bilis amara [Une bile amère s'empare de lui.]

127. Et un qui n'est gueres loin de quarante à cinquante sept l'indisposition du temps troublera fort.

128. La gent ecclesiastique icy prendra pouvoir, mesmes en France Aquitanique.

129. Le bon & beau temps de ceste pleneur donnera occasion que quelque Prince terrien par subit insult & surprise fera grand ennuy à ses adversaires. Mais l'on estimera estre peu ce que sera beaucoup.

130. Un qui se fait porter en littiere pour sa corpulence d'ici au mois de Fevrier tombera d'apoplexie.

131. Traitement de paix par quelque alliance bien Royale, laquelle semble devoir assoupir & esteindre feu & sang. Et cela appert en France, Espagne, Hongrie, & entre Persiens & Lacedemoniens, qui de present sont Barbares.

132. Un bien sçavant homme dans ce dernier quart se pourmenant le long de la riviere Hister dite Danube : la terre se parfondant, dans ladite riviere se perdra.

133. Grand merveille sera, que Ganges, Indus & Tagus changeront leurs marchandises.

134. A Rome ce mois trouveront dans terre chose bien merveilleuse & bien desirée.

135. Icy mourront de grands personnages, mesmes Ecclesiastiques.

136. Le Roy sera prié conferer quelque grand cas à son ennemy secret.
 

DECEMBRE

137. Premier quart de Lune sedatif de guerres & partialitez, generatif de haines, ires, rancueurs, divers pensemens, preparations à la discipline militaire.

138. On portera nouvelles en cour, & en d'autres regnes la mort d'un vieil Prince & Prelat, qui peu de jours apres sera resuscité par convalescence.

139. Durant ce quart on pensera entrer dans une ville de nuit. Le dernier du mois la conjuration sera decouverte : car l'homme mort se trouvera vif. Et cela apud Insubres, & en la France septentrionale apud Mediomatrices.

140. Plusieurs prodiges seront veus dans l'Europe, mesmes en France, Florence, Pise non, & en plusieurs pars de l'Italie.

141. Icy la Lune se monstrera eclipsée peremptoirement, dont l'humain & caduque animal ne peut endurer que beaucoup d'afflictions.

142. Elle fera que devers le païs occidental & septentrional & autres seront faites esmotions de guerres, & par grande effusion de sang se trouvera grande perte d'une partie & d'autre.

143. Une apparence est grande que la Romanie doit prejudicier grandement à la nation Françoise & que l'isle Britannique est plus contre la Gaule que Romanie.

144. La cité entre Lyon & la Souisse se fortifiera, & y aura sedition entre eux. La plus part voudra suivre la secte ethnique : leur regne semble estre de peu de durée.

145. Elle est menacée dans ce revolu & ne peut passer 1587. Là pres est dangereuse d'avoir quelque assaut : mutination sera entre eux. Plusieurs seront dedans qui voudront estre dehors.

146. Ceste année & dans ce mois doibt regner une femme qui plusieurs regnes mettra en troubles.

147. Quelque menace est à Bayonne, à Tarraconne & à Fontarabie, & aux frontieres de Biard.

148. La Lombardie se dressera contre le Pontife Romain, & tous les adversaires sortiront : de là le Piedmont doit passer. Le fer faucher, mutiler, assieger, saccager ses voisins.

149. Les festes de Noel feront bien leur devoir par froidure, & la plus grande des festes sera pluvieuse par toute la France. Murtres dans les maisons, feux brulans, prodigalitez.
 
 
Chavigny, Recueil, pp.14-15 Chavigny, Recueil, pp.16-17
Chavigny, Recueil, pp.18-19 Chavigny, Recueil, pp.20-21
Chavigny, Recueil, pp.22-23 Chavigny, Recueil, pp.24-25 Chavigny, Recueil, p.26

 

Commentaires sur la transcription

Dans l'ensemble la transcription de Chevignard est excellente, d'autant plus que le texte devient difficilement lisible par endroits. Notons quelques mots oubliés : "grand" au présage 66, "la" (Sicile) au présage 92, et l'expression "& soudaine" en 101. Au présage 121, je ne lis pas 1557 mais plutôt 1567, qui est l'année de la reprise des hostilités idéologico-religieuses en Provence et dans tout le pays. Le gouverneur de Provence Claude de Savoie était décédé depuis le 6 avril 1566.
 

Index nominum
amission : perte
anichilé : annihilé
appeter : rechercher
cercher : chercher
contumelie : affront
couvertement : secrètement
destorbement : vexation
eschever : chercher à éviter
exercite : armée
expolier : spolier
fervide : excité
non mie : non pas
pourmenant : promenant
suppedite : domine
 

Commentaires sur le texte de Nostradamus

C'est le premier almanach dont des fragments substantiels nous sont parvenus. On ne sait à qui s'adressait l'épître liminaire, peut-être au lecteur. L'almanach est structuré par mois et quartiers lunaires, comme le seront les almanachs postérieurs, mais ne possède pas de présages versifiés, dits quatrains prophétiques.

Certains présages (110-115, 146, 148) ont été relevés par Buget dans ses Études (1861, p.678-9) d'après le Janus, les Pléiades et la Vaticination manuscrite de Chavigny, qui cite, en marge du présage 8, le dernier vers du quatrain I 90 : "Quand monstre hideux naistra pres de Orgon". César Nostradamus décrit la naissance d'un enfant à deux têtes né le 31 janvier 1554 à Sénas, à 12 kms au nord de Salon : "Ianvier [1554] est à peine expiré qu'on void naistre & souspirer à Senas un enfant monstrueux, ayant deux testes, que l'oeil ne pouvoit regarder sans quelque sorte d'horreur : il avoit esté presagé quelque temps auparavant par ceux qui ont cognoissance aux concours des choses futures autant que le peut permettre le divers : il fut apporté à mon pere, & veu de plusieurs personnes, qui le trouverent estrange, & de malheureux rencontre." (Histoire, 1614, p.775).
A la mi-mars ou à la mi-avril c'est un chevreau à tête double qui est découvert près de Salon : "Vn mois & quinze jours apres [donc à la mi-mars, mais le 17 avril en note marginale] en fut apporté un autre du lieu d'Aurons à une lieüe de nos murs, de contraire espece, mais de mesme difformité : c'estoit un chevreau blanc & noir, la partie anterieure noire, & celle de derriere aussi blanche que cotton : beste de vray merveilleusement hydeuse, n'ayant qu'un seul corps entier avec une teste double, comme celle des chevreaux, les deux museaux separez convenablement, à chacune teste deux yeux, une gorge, une langue, & deux oreilles, sans deffaut ny manquement, combien que au dessus vers l'endroit où naissent les cornes, & se monstroit la division & l'adjoustement des deux testes, les deux oreilles de la partie dextre, & de la gauche estoyent doubles : au surplus si proprement separees, que toutes les deux avoyent leur largeur & leur longueur naturelle & proportionnee. Somme que toutes les deux testes estoyent si parfaictes & consonantes en un seul col, que s'il estoit permis de comparer les monstres brutaux aux humains, il estoit du tout sembleble au petit enfant de Senas, tout le reste estant de vray & parfaict chevreau, hormis qu'il avoit les jambes du derriere de hauteur inusitee, & quelque peu monstrueuses." (Histoire, 1614, p.775).
César, qui était au berceau au moment des faits, poursuit son récit : "En ce temps gouvernoit Sallon en qualité de premier Consul, Palamedes Marc Sieur de Chasteauneuf, Gentilhomme des plus splendides & honorables de nostre ville, singulier amy de mon pere (ez mains duquel ainsi que celuy de l'enfant, le chevreau avoit esté remis par une expresse curiosité) qui suyvant son advis & des plus nobles & apparens citoyens trouva bon de le faire voir au Gouverneur de la Province, lequel avec le Baron de la Garde, & le Commandeur de Beynes, & plusieurs autres Barons et Gentilshommes se trouvant de fortune à Sallon, alloit pour accomplir un Baptesme à sainct Remy du fils du Sieur de Gran-ville. / Ce qui fut mis en effect, & le monstre porté le soir mesme, bien veu & consideré avec une telle admiration, qu'il ne fut parlé durant presque tout le soupper que de ces monstres hideux, & des malheurs & divisions qu'ils semblent pronostiquer tousjours infailliblement, voire du schisme sanglant, & des guerres de Religion qui suyvirent peu apres : estans tousjours produits contre l'ordre & l'art de nature, non certainement comme causes, mais vrais signes & nonces [annonces] extraordinaires, & certains de choses tristes & funestes." (Histoire, 1614, p.775)

Sénas est bien "devers" ou du côté de Salon, sous la Durance, mais la lieue commune valait environ 4,5 kms, ce qui semble ne pas correspondre exactement au présage (et même en prenant comme unité de mesure la lieue de Provence, d'environ 6 kms), puisque Sénas est à quelques 35 kms d'Avignon. Mais Nostradamus n'écrit pas "à 4 ou 5 lieues d'Avignon", mais "près d'Avignon", ce qui n'est pas pareil. Ainsi, il faut entendre l'expression comme "à 4 ou 5 lieues d'un endroit lui-même situé à 4 ou 5 lieues d'Avignon", et qui pourrait être la localité de St-Andiol : ce qui colle parfaitement, et porte témoignage d'un présage en prose précis et vérifié.

Chavigny pense que les vieux pontifes du présage 26 pourraient être les papes Jules III et Marcel II, décédés les 23 mars et 30 avril 1555. Si effectivement le pape Jules III est bien mort lors de la nouvelle lune de mars (et non de février) en Bélier, ce n'est pas le cas de son fulgurant successeur. Il existe un autre pape, mort au même âge que Jules III, à environ 67 ans : il s'agit d'Honorius III, décédé le 18 mars 1227, également à la nouvelle lune de mars, et arbitre des querelles entre les rois de France et d'Aragon, comme Jules l'a été à sa manière entre Henry II et Charles Quint.

L'expression "peuple infime" au présage 65 confirme la lecture de Le Pelletier au vers B du quatrain II 47 : "Les souverains par infims subjuguez" (lecture reprise par Brind'Amour, 1996, p.260).

Certains présages (20, 32, 33, 45, 89, 97, 109, 110, 111, etc) semblent établis conformément aux codifications calendaires de l'ancienne "proto-astrologie" égyptienne, et qu'on retrouve dans Les travaux et les jours d'Hésiode : calendrier des jours favorables et néfastes, et indicateurs des moments propices pour certaines activités (notamment les travaux agricoles) d'après les constellations et marqueurs stellaires. Nostradamus n'évoque-t-il pas sa pratique de "la doctrine Egyptienne" (Pronostication pour l'an 1553, P2) ? Dans les almanachs et pronostications, c'est l'événementiel politique et militaire qui reçoit le même traitement que l'activité cyclique quotidienne et saisonnière.

Nombreux sont les présages ayant trait à l'histoire romaine, d'autres aux guerres d'Italie, ou encore à d'autres événements du passé, comme par exemple le présage 132 qui reprend précisément une anecdote décrite par Nostradamus environ une année auparavant, en 1552, dans son traité des Fardements (éd. Antoine Volant, 1555, p.19), si bien qu'on s'interroge sur la part, peut-être proportionnellement considérable, des présages en prose descriptifs du passé.

Il n'empêche que certains d'entre eux semblent curieusement se rapporter à l'époque actuelle : par exemple à l'Italie mussolinienne et à l'Espagne franquiste (présage 119), ou à l'Irak contemporain (présage 36). Plus généralement, les présages en prose posent problème : pour ceux, bien sûr, qui ne se prélassent pas dans une moiteur intellectuelle pacifiée à l'ombrage des esprits cyniques et collégialement proclamés forts, et qui ne s'abreuvent pas nécessairement au prêt-à-penser idéologique des publications académiques financées par l'argent public. Sont-ils écrits, ces présages prosaïques, dans une intention prophétique ? Qu'est-ce qui les différencie des quatrains versifiés ? Et enfin quel est leur statut au sein de l'opera nostradamica ?
 
 
 

Retour à l'index

Bibliographie

Retour Nostradamica

Accueil CURA
 
 http://cura.free.fr/dico-a/602C-alm1554.html
  15-02-2006 ; updated 15-08-2016
 © 2006-2016 Patrice Guinard